• AERTS Catherine

    Revues, journaux, magazines, tous se déchirent...
    Bouts de papier colorés, imprimés, texturés, tous se collent, s'allient pour créer des rythmes, des strates, sur lesquels, parfois, je viendrais écrire une autre histoire....
    Ombres et lumières animent alors des paysages mystèrieux....

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    06 31 71 41 60 

    NON p

    NON!

    100 cm x 50 cm

    IMG 1116

    SANS TITRE

    53cm X 73cm

     

    IMG 1129

     

    EXTRAIT CLASSIQUE

    43cmx53cm

    IMG 1105

    HISTOIRE DU SUD OUEST

    44cmX24cm

  • ALARIC

    "Depuis toujours j'ai une attirance particulière pour le bizarre, le sombre, le féerique.
    Très vite s'est imposée à moi la nécessité de retranscrire les formes et les forces qui m'entourent. Ma sensibilité a orienté ce besoin vital d'abord vers le dessin puis vers la peinture et la poésie. À la recherche d'une esthétique de l'étrange et d'un épanouissement libre de la beauté, je conçois l'art comme affranchissement où l'utopique et le magique sont accès au réel et ré-enchantement du quotidien. Peindre c'est pour moi une manière de matérialiser mes aspirations mystiques en images. Passionné par le symbolisme, je m'imprègne des différents paradigmes occultes et mythologiques. Les thèmes de mes tableaux évoluent dans des univers imaginaires où fusionnent entrelacs, portraits et écritures sacrées. J'agence le chaos des couleurs et des effets de matière aux travers d'ambiances ésotériques et fantastiques. Autodidacte, je ne me revendique d'aucun courant particulier. Étant tourné vers une poétique de l'image, mes partis pris sont essentiellement basés sur l'expérimentation intuitive. L'acrylique comme peinture et le bois comme support sont les matériaux que j'ai adoptés pour exprimer mes rêves et mes émotions."

     Texte Alaric

    Contacts :

    http://alaric.over-blog.fr/archive/2013-04/ 

    Ginnungagap

    GINNUNGAGAP   40 x 40 cm

    Transcendance

    TRANSCENDANCE   34.5 x 53 cm

    Insoumission

    INSOUMISSION   40 x 40 cm

    L'Heptagramme

    L'HEPTAGRAMME   40 x 40 cm

    Tezcatlipoca

    TEZCATLIPOCA   23 x 20.5 cm

    liberté

    LIBERTE   40.5 x 34 cm

    irminsul

    IRMINSUL   43 x 35 cm

  • ALEX

    Passionnée par toute forme d’art depuis ma plus tendre enfance, je me suis dirigée tout naturellement dans des études d’arts graphiques et de communications visuelles à Blois. Je me suis ainsi spécialisée dans le métier de l’édition et tout particulièrement dans le milieu de la Carte Postale et des objets fantaisies. Ainsi à côté de mon travail professionnel, mes créations touche à des sujets plus personnel et libérateur.

    Certain utilisent les mots, la photographie, le son des instruments pour exprimer leurs émotions.

    Alex, elle, a choisi comme outil la plume, le crayon, la peinture.

    Inspirée de Gustave Klimt , Marc Chagall, des arts tribals et des estampes Japonaises, elle laisse sa main la guider vers une création presque inconsciente… à l’image d’une sensation de l’instant présent.

    Que ce soit par des dentelles de motifs et de symboles, ces thèmes sont, l’amour, la tristesse mais surtout la renaissance…la vie.

    Ce sont ses « mots »…

    ALPHABET

    L'ALPHABET DU CONTORSIONNISTE   70 x 50 cm

    la femme & l'enfant

    LA FEMME ET L'ENFANT   59.5 x 59.5 cm

  • ANTHOINE Jerôme

    "Après des études d’arts appliqués et un court passage dans le graphisme et la publicité, Jérôme Anthoine quitte Paris pour entamer une carrière de peintre. Sans précipitation, l’artiste laisse mûrir son travail. Exposant peu et observant beaucoup, il trouve progressivement le langage plastique qui lui est propre. Aujourd’hui professeur, l’artiste se nourrit de chaque expérience de la vie pour enrichir son oeuvre qu’il développe en parallèle. Toute sa réflexion repose sur l’idée que la création ne peut se faire que dans l’union des oppositions. En lien direct avec la naissance de l’humanité, l’artiste fait ce constat de la dualité de la vie. Même en remontant jusqu’à l’origine du monde, l’être et le non-être demeurent toujours les deux principes fondateurs, sur lesquels l’artiste base toute sa création. Utilisant différents médiums, Jérôme Anthoine applique ce postulat en travaillant par superposition et en jouant avec les images. Les objets banals de la vie de tous les jours sont ses sujets favoris. Procédant par jeux graphiques et par décalages, l’artiste essaie de « rendre visible l’invisible » et de susciter l’intérêt du spectateur pour ce qui lui paraît d’ordinaire le plus insignifiant. Cette volonté de « montrer ce qu’on ne voit pas » relève d’une conception militante du rôle de l’artiste qui, dans un souci de partage, se doit d’apporter une vision nouvelle de la réalité. Cet émerveillement pour les choses qui l’entourent se retrouve également dans les textes de Jérôme Anthoine. Construits à l’image de sa photographie et de sa peinture, ceux-ci sont réalisés par rebonds. À la manière d’un « cadavre exquis », l’artiste joue avec les mots, leurs sens et leurs sonorités et crée des assemblages inattendus. Conscient de l’incompréhension qui peut naître parfois de la mauvaise interprétation d’un mot, Jérôme Anthoine s’amuse à démonter cette « matière infinie » et bouscule les conventions. L’artiste travaille avec ce qui l’entoure et affectionne les matériaux simples, comme l’illustre sa peinture. Réfutant l’opposition entre l’abstrait et le figuratif, il s’attache à peindre la réalité, en essayant de « fournir de l’énergie à une matière ». Soucieux de son rôle « d’éducateur du regard », il souhaite déclencher une réflexion chez le spectateur, afin que celui-ci entre en interaction avec ce qui se passe sur la toile. Lucide quant à la réception de son oeuvre, il espère néanmoins entrer en résonance avec le spectateur, même si cet écho n’apparaît que plus tard. Sa démarche est autant une quête qu’une mission : observer encore et toujours, pour mieux nous inciter à regarder autrement, sans limite aucune."

     Texte FDAC 2014

    Contacts :

    http://biquepoeuf.wordpress.com/

    05 53 35 50 67 / 06 51 51 48 69

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

    nu 1 p

    Nu 2

    30 x 40 cm 

     

    nu 2 p

    Nu 3

    30 x 40 cm 

     

    nu 3 p

    Nu 4

    30 x 40 cm 

     

    nu 4 p

    Nu 1 

    30 x 40 cm 

      

    Ozototo1

    Oztoto 1

    18 x 63 cm 

     

    Ozototo2

    Oztoto 2

    18 x 63 cm

  • ARK

    "Il m'est difficile d'expliquer ma démarche artistique. Ce que je sais , c'est que j'ai toujours dessiné, cela me fait passer le temps et mon carnet à dessin me suit partout . J'utilise plutôt le crayon parce que j'aime travailler le noir et blanc .
    Il m'est arrivé de me tester à la couleur mais je ne suis pas convaincu, pour l'instant en tout cas. Dans mes derniers dessins , je m'amuse à cacher des mots , je vous invite à les trouver.."

    josh02

    BLOOP 39.5cm x 49.5cm

    josh01

    HATE 34.5cm x 51.5cm

  • ART NO

    Né à Périgueux en Dordogne, dès mon plus jeune âge, le dessin et la peinture sont devenus des passions qui m’ont amené à devenir graphiste, métier que j'exerce depuis 27 ans.
    Parallèlement à cette activité professionnelle je suis resté en perpétuelle exploration d’images picturales et graphiques et c’est avec la peinture abstraite que mes recherches prennent vie. Papier, plastique, carton, toile, pinceaux, spatule, éponge, sont les éléments et outils avec lesquels et sur lesquels, je pose et superpose mes peintures acrylique et aquarelle.
    Lumière, matière, couleur, contraste, noirceur, collage, sont mes terrains de jeux sur lesquels je joue pour créer des profondeurs de champs. Typographie asiatique, usines désafectées, mais aussi l'école américaine des peintres abstraits (Expressionnisme) ainsi que le mouvement japonais (Gutaï) des années 1950 sont mes sources d’inspiration dans lesquelles mon imagination porte ma recherche dans un mouvement, un geste spontané, des signes, des lignes dans un désordre ordonné et destructuré.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    unnamed (1)
    TOILE 41   80X80cm
     
    unnamed (2)
    TOILE 5  80X80cm
     
    unnamed
    TOILE 44  80X80cm
  • BAISERO Jean-Claude

    " Jubilatoire, onirique et baroque, sa peinture  montre à voir et si possible à aimer.  Pendant longtemps, explorant les mythologies comme autant de témoignages universels et intemporels elle a tenté de rendre compte de la vitalité de notre humanité en attente, entre espoir et illusion.

    L'art figuratif est son mode d'expression. Et ce ne sont pas les dogmes qui font tourner l'art abstrait et les arts, dits conceptuels, qui parviendront à e faire changer d'avis ! Vous savez, les phrases du style : « l’œuvre est dans l’œil de celui qui la regarde »  ou « l’œuvre n'existe pas » .

     S'inscrire dans une filiation...Sans écoles mais pas sans maîtres, il revendique  le goût de la filiation et l'idée que les artistes n'inventent rien ! Ses grandes toiles bleues peuplées de personnages difformes, facétieux ou terrifiants vous rappellent un certain Chagall, ou Brueghel ?

     Paysages intérieurs  tout autant que spectacle donné d’une nature pétrie par l’incessant travail d’une présence humaine qui se pense  éternelle et légitime parce qu’elle est ancienne,  la série d’une  trentaine de paysages intitulés " Ferme de Giacomelli "  n’interrogent  rien...que nous-mêmes.    Ils  se livrent à nous sans détours,  pour mieux nous offrir les impressions  premières qui recréent les yeux. 

     Je ne demande pas au « spectateur » de se soumettre, je ne lui délivre aucun message, juste je lui offre mon intuition du beau et de l'esprit.  Je sais le chemin parcouru, connais mes ascendants, assume ma quête personnel de sens et mon souhait intime de raconter des histoires universelles...

    C’est aussi un hommage modeste et sincère rendu à  ce grand photographe de la Terre et des Humains,

    Mario Giacomelli. ." 

    Texte Jean Claude BAISERO

    Contacts :

    www.baisero.com & www.yunikart.com/fr/artiste/baisero

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Ferme de giacomelli p

    La Ferme de Giacomelli

    50 x 70 cm 

     

     

    La lectrice aux yeux verts

    La lectrice aux yeux verts

    43 x 33 cm 

     

    Visage

    Visage

    33 x 43 cm 

     

    Elle se demande

    Elle se demande  car il a 2 visages le chat

    33 x 43 cm 

  • BAPPEL Vincent

    « En s'engageant dans des études d'arts plastiques, je renoue avec des explorations plastiques déjà abordées dès l'enfance. Le travail que j'entreprend alors sur les habitats nomades révèle et concentre les thématiques qui l'accompagnent depuis longtemps : mon goût pour la nature, pour l'architecture, pour les constructions réelles ou imaginaires, pour les matériaux qui les composent, pour les territoires lointains. C'est par ses créations plastiques que je vais alors explorer, m'évader, entamer un véritable parcours artistique. 

    Le travail pictural, tel un fil conducteur, s'impose alors et s'oriente vers la transposition artistique d'un mode de vie, le nomadisme, mais aussi des matériaux et des textures utilisés pour la construction des tentes nomades. 

    A l'intérieur d'un cadre précis, d'un format que je m'impose, le carré, je fais de ces contraintes les ingrédients obligés d'une recherche picturale abstraite qui raconte l'ailleurs, les métissages, les rencontres. La toile est ce territoire délimité à l'intérieur duquel l'aventure commence, les liens se créent, les expériences s'additionnent et se multiplient ; les techniques sont en parfaite adéquation avec le propos : les toiles deviennent le support d'un "patchwork" de tissus découpés, cousus ensemble, souvent superposés qui recréent les notions d'espace, de volume, de perspective où je pratique ensuite des ouvertures, comme autant de "fenêtres" permettant à la fois de suggérer un ailleurs et d'entrer plus avant dans le tableau. Comme je l'explique, "les limites entre ces espaces se manifestent à l'aide de grattages ou d'incisions dans la peinture. Elles viennent, du fait de leurs présences dans la peinture, confirmer ou contredire la présence d'une forme. Parfois certaines incisions n'apparaissent que pour relier certains éléments du tableau, pour les associer. Je tente alors de mimer la couture et le lien", une manière pour moi de matérialiser la symbolique de l'isolement, de l'arrachement puis du lien retrouvé. Dans ces constructions abstraites, dont je vous livre ainsi les clés, certains ont cru voir des évocations de paysages, de villages nord-africains, dont les ocres se confondent avec la terre sous les trouées de ciel bleu. De cette ambiguïté, qui n'était pas voulue, j'ai joué, notamment dans mon exposition au Musée du Périgord, où j'ai alors sciemment mélangé maquettes de tentes nomades, tableaux et photos afin de créer l'illusion et faire se confondre l'art et la réalité. Dans le choix de ces matériaux, je me suis donné également des contraintes pour moi indispensables. Outre les peintures, les colles, j'utilise des pigments naturels et beaucoup de brou de noix qui rehausse les ocres et les bleus. Il s'agit là encore "d'élaborer un processus de création lié à la mémoire de la peinture, au recouvrement ou encore à la transparence". Outre mon travail pictural, il n'est pas étonnant que je me sois aventuré vers des expériences de land art avec d'autres artistes, où j'ai pu approfondir mon travail sur les nids, autres types d'habitats qui me passionnent depuis longtemps Je m'intéresse actuellement au thème de la cage, sujet qui là encore semble faire le lien entre mon intérêt pour la nature, l'habitat et la mise en espace et en scène d'un environnement reconstitué, à la fois fermé et ouvert sur le monde. »

    Texte de Vincent BAPPEL

    Contacts :

    06.81.73.98.34  

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    SANS TITRE 6     28 x 28 cm  

    IMG 1297

    SANS TITRE 5     28 x 28 cm

    IMG 1301

    SANS TITRE 1     28 x 28 cm

    IMG 1299

    SANS TITRE 2     28.5 x 28.5 cm

    IMG 1294

    SANS TITRE 3    30.5 x 30.5 cm

    IMG 1295

    SANS TITRE 4    25 x 25 cm

  • BAZIN Marie

    « Je suis née à Roubaix, et je vis depuis une vingtaine d’années dans le sud-ouest de la France. C’est le 9 septembre 2004 que tout commence, et que mes premières toiles voient le jour. Un "style" très personnel s'impose à moi dès le début. Au fil du temps, le travail s'affine, la technique s'étoffe pour mieux défendre le propos. Autodidacte, sans barrière ni contrainte, sans repères imposés, sans formatage, j'offre à votre regard le vagabondage de mes fantaisies, la vision colorée d’un autre paradigme.

    Laissez-vous emporter par la "musicalité" de mes univers décalés. Laissez-vous prendre dans les filets de lumière, comme ces poissons qui traversent la toile, narguant le temps qui passe. Et en pleine conscience du flux qui nous entoure, réinventez un monde aux confins des réalités. J’ouvre des portes, à vous de raconter l’histoire !
    Fin 2004 à 2006 : Des « Histoires sans paroles et paroles en l’air… » ont ouvert le bal, genèse de mes  « Petites bonnes femmes » qui un an durant ont sillonné mes paysages. De « Petites bonnes femmes », elles sont devenues « Loufok’s » (début 2007)…Plus vivantes que jamais, interrogeant l’âme humaine (Peut-on encore danser sous l’arbre de la liberté ?) Fin 2007 : L’« Arbre » s’est imposé, force et sagesse ou vibrante légèreté, depuis ils enracinent mes toiles en compagnie de ces ailes géantes. « Veilleuses aux vents » posées, imperturbables au cœur des tempêtes de ce monde.  Depuis fin 2008 : Arrivent les Poissons, comme une évolution inversée (ils remplacent mes Loufok’s), comme un regard extérieur (intérieur ?) posé sur le monde, d’ailleurs la série s’appelle tout naturellement  « Le regard des poissons sur le monde ». Depuis, ils n’en finissent plus de traverser les toiles, impassibles, ils entrent et sortent comme bon leur semble, quoi qu’il arrive. Ils empruntent, comme d’autres, les chemins bariolés de mes « Contes de fées ». Ils vivent presque indépendamment de moi.  Qui seront-ils demain ? 2010 : Une nouvelle série vagabonde voit le jour : « Bucolique song… ». 2011/2012 : « Les marcheurs » arrivent… ainsi que  « La mémoire déchirée», comme un regard sur la  Maladie de l’oubli. Création d’une dizaine de toiles pour l’exposition VILLES POETIQUES, au Centre André Malraux à Agen. 2013 : Nombreuses expositions. Nouvelle résidence dans le cadre du Festival Les Sarabandes, en Charente. Création de banc de poissons, sur faïence, avec les enfants et adultes handicapés, secteur Mareuil/Rouillac (voir sur le blog) 2014 : Création d’une bannière pour Thiers, ville en couleurs.
    À partir de juillet, une exposition intitulée : « J’ai 10 ans, de peinture derrière moi » tournera jusqu’à fin 2015 un peu partout en France.  2015 : Janvier. « INTO THE BLUE » c’est le titre de l’installation dans la vitrine expérimentale Le point G à Tulle, avec prolongement de l’exposition à la galerie La Cour des Arts. Exposition dans le cadre du Festival de jazz Du bleu en hiver.  Juin : ouverture de la Galerie-atelier Marie Bazin à Meyssac (19) Août-septembre : Rue des arts à Schondorf (Allemagne) » .

    Texte Marie BAZIN

    Contacts :

    http://www.mariebazin.com & http://mariebazin.over-blog.com

    05 55 84 35 85

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

     

     EN ATTENDANT DARWIN p

    En attendant Darwin

    73 x 90 cm

  • BERTHIER Evelyne

    IMG 1237

    SANS TITRE 6   45 x 55 cm

    IMG 1223

    SANS TITRE 7    41 x 33 cm

    IMG 1239

    SANS TITRE 8  55 x 38 cm

    IMG 1225

    SANS TITRE 9   46 x 38 cm

    IMG 1230

    SANS TITRE 10   33 x 41 cm

    IMG 1228

    SANS TITRE 12   46 x 38 cm

    IMG 1233

    SANS TITRE 13    50 x 40 cm

    IMG 1221

    SANS TITRE 14   50 x 40 cm

    IMG 1222

    SANS TITRE 15    38 x 46 cm

    IMG 1235

    SANS TITRE 16    46 x 55 cm

  • BLANC Bernard

    Périgourdin d’adoption, passionné par l’image et attiré par les techniques numériques de prises de vues, Bernard Blanc est devenu un adepte de la photographie et des montages audiovisuels.

    Il utilise sa créativité pour traduire ses ressentis par le déclic de l’objectif, considérant que l’instantané est un révélateur de vie.

    Selon lui :« Je me situe à mi-chemin entre la photographie et la peinture.Je me définis plutôt comme un peintre ayant troqué ses pinceaux contre un appareil photographique, que comme un pur photographe ».

    Pour lui, une bonne image n’est pas toujours une photographie trop figurative ; il préfère souvent suggérer en faisant appel à l’imagination du spectateur.

    Il passe son temps à la recherche permanente de l’esthétisme dans l’image.

    Puis il utilise ses images pour :

    - réaliser des reportages photographiques

    - concevoir des courts métrages photographiques sonorisés,

    - participer à des expositions d’art.

    http://www.bernardblanc3.fr/

    06 60 21 78 21 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Kaleidoscope p

    Kaleidoscope

    56 x 56 cm

     

    Ombrelle Japonnaise p

    Ombrelles Japonaises

    58 x 35 cm

     

    Quattro p

    Quattro

    56 x 56 cm

     

  • BOCHE Elisa

    Site:http://lamanivelleatelier.wix.com/la-manivelle-atelier

    Facebook:https://www.facebook.com/lamanivelleatelier

     

    OEIL DE LA FORET I

    L'OEIL DE LA FORET 1

    51cmx41cm

    OEIL DE LA FORET II

    L'OEIL DE LA FORET 2

    51cmx41cm

    reveil matin1

    REVEIL MATIN

    31cmx31cm

    aurore

    AURORE

    31cmx31cm

  • BRETON Julien

    lightgraff

    Lightgraff

    30 x 150 cm

     

  • BRIAND Noelle

    " Je suis née en 1951, actuellement à la retraite après une activité dans le secrétariat. Mère de deux enfants j'ai commencé avec de la peinture à l'huile en faisant des copies d'impressionnistes puis du figuratif à partir de 1997 jusqu'en 2010.

    L'art abstrait m'attirant de plus en plus, je réalise mes oeuvres à l'acrylique en jouant des couleurs et laissant parler la peinture. Chacun peu rêver devant un toile et imaginer une scène différente." Texte Noëlle BRIAND

    Contacts :

    06 84 34 30 33

    IMG 4558

     

    AIGUILLES

    80cmx40cm

    IMG 4752

    BRUMES

    100cmx80cm

    IMG 4691

    FLEURS DE CACTUS

    100cmx80cm

  • CACQ

    J’ai beaucoup dessiné pendant toute mon enfance et, adolescent, j'ai créé avec un ami de lycée un fanzine de BD humoristique.

    À cette époque, je voulais devenir illustrateur, mais des divergences familiales m'ont empêché de poursuivre dans cette voie, et j'ai dû remiser mes crayons pour travailler dans un tout autre secteur.

    Quinze ans se sont écoulés, jusqu'à ce que ma fille de quatre ans me demande de lui faire plusieurs dessins dans lesquels j'ai retrouvé intact mon plaisir de dessiner. Cela a été pour moi une renaissance, et je n'ai pu m'arrêter depuis. C'était en 2013.

    S'est alors réveillé en moi un appétit créatif immense, aiguisé par ces années d'abstinence artistique.

    J’ai donc travaillé afin d'acquérir techniques et maîtrise de divers matériaux, et assez d'aisance pour les conjuguer entre eux avec plaisir.

    C'est donc en techniques mixtes que j'ai choisi de poursuivre mon travail. Mes œuvres mêlent tout à tour acrylique, aquarelle, pastel, fusain et feutre dans un projet par lequel je renoue avec mon aspiration première pour la bande dessinée, l'illustration et l'humour.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    www.cacq.fr

    26

    ALDO LA GRENOUILLE

    30cmx30cm

    31

    VALENTIN LE LAPIN

    35cmx27cm

    IMG 1254 

    L'AQUARIUM   32 x 42 cm

    IMG 1152 

    PAILLASSON LE CHIEN   100 x 80 cm

    IMG 1252

    DESSIN DE CHIEN 2    43 x 33 cm

    IMG 1149

    REPRODUCTION   79.5 x 59.5 cm

    IMG 1257

    DESSIN DE CHIEN 1    43 x 33 cm

  • CADILHAC Olivier

    Olivier Cadilhac est né en 1958 à Grenoble. C'est à Paris qu'il commence à exposer ses sculptures. Depuis, il a vécu dans différents pays, différentes villes. Vienne en Autriche, Casablanca et aujourd'hui, Milan.

    Chaque séjour a été l'occasion de s'imprégner de nouvelles cultures, de nouvelles images.

    Il évoque des couleurs, des sons, des paysages dans lesquels il a baigné et qui ont influencé son travail : silhouettes longilignes, mélant le métal, le bronze et la pierre à Vienne; on ressent au Maroc les paysages de terre, l'espace, plus vaste.

    Seul face aux silhouettes à peine esquissées, il se promène dans un paysage onirique fait de couleurs qui rappellent les souks et les déserts marocains.

    A Milan, toutes ses expériences s'associent et imprègnent ses œuvres qui invitent le spectateur à voyager à son tour...

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    00 33 6 60 03 79 38

    Tableau sclupture GM p

    Tableau sculpture GM

    70 x 70,5 cm

    IMG 1320

    PETIT FORMAT  22.5 x 22.5 cm

    IMG 1322

    GRAND FORMAT     42 x 42 cm

  • CAUPENNE Hugues

    Hugues Caupenne découvre la photographie, adolescent, à l'aide d'un «Instamatic».

    Il est rapidement séduit par la souplesse apportée à la prise de vue par les appareils photos 6X6. Dans un monde argentique Noir et Blanc, il acquiert une autonomie, de la prise de vue, au tirage sur papier. Les évolutions des appareils photos numériques lui permettent de retrouver les avantages des boîtiers 6X6 et d'appréhender la couleur. Dans ce nouvel univers, il tient à nouveau à maîtriser l'ensemble de sa démarche, tout en restant un amateur, avant tout un amateur...

    Sous bois

    SOUS BOIS   42.5 x 32.5 cm

    Lampadaires

    LAMPADAIRES ET NEIGE    70 x 50.5 cm 

    Le luminaire éteint

    LE LUMINAIRE ETEINT    42.5 x 32.5 cm

    Palissade et lampadaires

    PALISSADE ET LAMPADAIRES    70 x 50.5 cm

    Monastère minéral

    MONASTERE MINERAL     42.5 x 32.5 cm 

  • CHAPOULIE Jean-Michel

    " L’abstraction lyrique est l’expression d’un sentiment intense et individuel au moyen de formes libres, organiques, spontanées. C’est la forme du geste, du mouvement.

    La couleur crée l’émotion et laisse jaillir l’étincelle de la création." Toutes ces sensations, je souhaite vous les faire partager. 

    http://abstrait-jmchaps.com/

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    06 84 52 02 95

    Acrylique1 p

    Acrylique 1

    100 x 100 cm

     IMG 1056

    SANS TITRE 2    80 x 80 cm

    IMG 1058

    SANS TITRE 1     80 x 80 cm

    IMG 1062

    SANS TITRE    100 x 99 cm

  • CHATON Fabienne

    A 14 ans, je construisais un shadok géant en papier, assez grand pour pouvoir s’introduire à l’intérieur. Plus tôt, je démontais déjà mes pendules pour y accrocher un nouveau dessin en fond, comme pour changer de décor régulièrement. J’imaginais des systèmes pour relier ma chaîne hi-fi et mon réveil… Ainsi, bricoleuse, inventive et d‘une imagination débordante, à la fin de  l’école primaire, mes professeurs m’avaient conseillée de poursuivre des études dans l’art.

    Issue d’une famille ouvrière imperméable à l’art et à ma passion, ayant par ailleurs un esprit scientifique, j’ai orienté mes études vers le milieu médical. En parallèle, je continuais de créer, peindre, décorer des objets usuels, et transformer des objets voués au rebut. Ce qui était pour moi un besoin.

    Mais, plus le temps passait, moins je pratiquais et je manquais de techniques et de connaissances.

    Je suis donc rentrée aux Beaux-Arts de Bordeaux en tant qu’auditrice libre, car trop âgée pour le cursus diplômant, dont J’ai terminé le cycle en juin 2014 avec grand succès.

    Aujourd’hui, j’ai décidé de vivre mon art à 100%, de``faire de ma vie une œuvre d‘art‘’.

    ARTgratte

    ART-SCRABBLE

    84cmx84cm

    JOURgratte

    JOUR SCRABBLE

    53cmx53cm

    NUITgratte

    NUIT SCRABBLE

    53cmx53cm

    Orangeelectrique

    ORANGE ELECTRIQUE   50 x 50 cm

    Regarde ton Monde!

    REGARDE TON MONDE   54 x 64 cm

    XItraces2

    XI  TRACES   50 x 50 cm

  • CHIROL Frédéric

    "J'ai commencé à dessiner dès l'age de 3 ans. Ce besoin et cette envie ne m'ont jamais quitté.

    J'ai perfectionné ce don dans l'atelier d'un maitre ( outre les écoles d'art..).

    Pendant 3 ans où j'ai acquis différentes techniques : crayon , gouache, pastel, encre de chine, huile...

    La peinture s'est imposée à moi. Ce n'est pas un choix : elle m'apaise, rythme ma vie. Elle me donne un équilibre , me valorise personnellement . Créer c'est se dépasser !

    J'aborde la peinture dans un état neutre : je peins ce que je ressens , ce que j' ai envie à l'instant présent . Cela donne  des œuvres éclectiques.

    C'est aussi pour moi, un moyen d'expression , de désir . L'originalité côtoie une forme de beauté où la femme est la clé de voute de mon inspiration.

    La Création, c'est de la transformation. "

     

    Fred Chirol

    IMG 1067

    BONHEUR DES MERS   100 x 40 cm

    IMG 1064

    POISSON ROSE    80 x 40 cm

    IMG 1066

    JEUNE FILLE A LA ROSE    100 x 40 cm

    IMG 1063

    LA MATERNITE    60.5 x 46 cm

    "J'ai commencé à dessiner dès l'age de 3 ans. Ce besoin et cette envie ne m'ont jamais quitté.

    J'ai perfectionné ce don dans l'atelier d'un maitre ( outre les écoles d'art..).

    Pendant 3 ans où j'ai acquis différentes techniques : crayon , gouache, pastel, encre de chine, huile...

    La peinture s'est imposée à moi. Ce n'est pas un choix : elle m'apaise, rythme ma vie. Elle me donne un équilibre , me valorise personnellement . Créer c'est se dépasser !

    J'aborde la peinture dans un état neutre : je peins ce que je ressens , ce que j' ai envie à l'instant présent . Cela donne  des œuvres éclectiques.

    C'est aussi pour moi, un moyen d'expression , de désir . L'originalité côtoie une forme de beauté où la femme est la clé de voute de mon inspiration.

    La Création, c'est de la transformation. "

    Fred Chirol

  • CLERGERIE Lydie

    Plasticienne et créatrice de vêtements-oeuvre d'art, Lydie vit et travaille en Dordogne depuis 2001. Après un parcours professionnel dans l'industrie du textile (stylisme, création textile,bureau d'études), elle s'est investi dans de nombreux projets: le répertoire des costumes de scène en Périgord nommé: Le vestiaire; des expositions: La belle au bois rêvant, le songe d'un faune au sein du collectif d'artistes La dérobée; Le conseil en tant que costumière pour des pièces de théatre montées dans la région: Sa majesté des mouches de William Golding avec Antoine Heijboer, Les chaussettes de Poclin opéra de Isabelle Aboulker avec Betty Martin, A quoi tu pense? cie Projectil Il était une fois un gribouille cie l'air du jeu...

    Aujourd'hui elle s'oriente vers une démarche artistique personnelle et participe à de nombreuses expositions. Lydie pratique la sculpture sur l'argile depuis de nombreuses années (travail sur le pied et le soulier) et partage son expérience auprès d'enfants, d'adultes et de personnes âgées. Passionnée de botanique, de jardins et de nature sauvage, ces univers sont pour elle une source d'inspiration et de revitalisation essentielle. 

    http://lydie.clergerie.free.fr

    05 53 51 98 04 - 06 84 91 24 77

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Secret 1 p

    Secret 1

    30 x 37 cm

     

    Secret 2 p

    Secret 2

    30 x 37 cm

    Secret 3 p

    Secret 3

    30 x 37 cm

  • COLLOBERT Tony

    Peintre contemporain basé en Dordogne (France), Tony a longtemps travaillé à partir de modèles. Il trouve son style actuel, à la fois très graphique et fortement coloré, très récemment.

    Passionné d’animaux et de nature, inspiré par René Magritte, Jean-Michel Basquiat et Robert Bateman, Tony raconte dans ses toiles ses états d’âme, ses voyages, ses rencontres amérindiennes et malgaches.

    http://www.facebook.com/tonycollobert.3

    IMG 1153

    EGYPTE    51 x 70.5 cm

    IMG 1154

    VAGUE    51 x 70.5 cm

    IMG 1157

    POISSON JAUNE     51 x 70.5 cm

    IMG 1158

    PHOENIX    51 x 70.5 cm

    IMG 1160

    CHEVRE FIERE   51 x 70.5 cm

  • CORREA José

    Les parents de José Correa sont portugais. Venant du Maroc, il arrive en France encore mineur et rencontre aux « Fougères », près de Brantôme, l’auteur et peintre François Augiéras qui l’initie à la peinture.

    Périgourdin d’adoption, passionné de musique et de littérature, il participe, comme peintre, à une première exposition dès dix-huit ans, en juillet 1968, à Brantôme.

    Il commence par dessiner pour la revue Fiction, puis réalise de nombreuses affiches ou portraits d'écrivains : Miller, Camus, Giono, Maupassant... et de musiciens : Lionel Hampton, Barney Wilen, Léo Ferré, Brassens. Dans les années 1970, il illustre plusieurs livres érotiques dont « Les Branches dans les chambres » de Jacques Abeille. Il a également réalisé des costumes et des décors de théâtre pour des œuvres de Marguerite Duras, Brecht ou Jean Genet. En 2004, à l’occasion du 150e anniversaire d’Arthur Rimbaud, le Musée Rimbaud de Charleville-Mézières lui commande une exposition et un livre sur le poète.

    Flâneur aquarelliste, il plante son chevalet dans la nature, de la Provence à la Bretagne, du Périgord à la Toscane. Ses aquarelles, dont il est un spécialiste, illustrent les livres de ses périgrénations. Installé en Périgord, à Coulounieix-Chamiers, sur les bords de l’Isle, il expose aujourd’hui ses peintures en France et à l'étranger (San Francisco, Osaka, Londres, Berlin...) Il se distingue particulièrement comme illustrateur de nombreux ouvrages dont certains sur des textes dont il est l’auteur.

    Depuis 2010, il est membre titulaire de l'Académie des Lettres et des Arts du Périgord.

    http://correajose.free.fr/index.html

    DSC06127

    BORDEAUX   74 x 54 cm

    DSC06128

    LA CABANE DU PECHEUR   53.5 x 44 cm

    DSC06129

    BELLE ILE EN MER   53.5 x 43.5 cm

    DSC06130

    CHATEAU BARRIERE   53.5 x 43.5cm

    DSC06131

    BRETAGNE   53.5 x 44 cm

    DSC06132

    LES BAUX DE PROVENCE   53.5 x 43.5 cm

    DSC06133

    CAMARGUE   44 x 53.5 cm

    DSC06134

    LA CAMARGAISE   53.5 x 44 cm

    DSC06135

    UN SOIR EN BRETAGNE   53.5 x 44 cm

    DSC06136

    LA SAINTE VICTOIRE   43.5 x 33.5 cm

    DSC06137

    UN PORT UN SOIR   43.5 x 33.5 cm

    DSC06138

    DOS NU   43.5 x 33.5 cm

  • COSSON Nathalie

    "En guise de biographie…1964 : naissance en Bretagne. Longues marches solitaires sur les sentiers du littoral, lectures, dessins…

    1980-1982 : les années de lycée en section Arts- Plastiques. Des cours passionnants d’arts plastiques et d’histoire de l’art, l’évidence de devoir continuer dans cette voie et l’écriture comme seule véritable obsession …

    1982-1984 : premier cycle de l’école des Beaux-Arts de Nantes. Incapacité à dix-neuf ans de tenir un discours sur une démarche artistique, de trouver des repères dans un enseignement dont la logique échappe… Décide de ne plus toucher un pinceau.

    1984-1986 : départ pour Paris, à la recherche de l’impossible. D.U. Lettres et Arts, Université de Paris VIII, spécialité théâtre et cinéma. Années d’étude sans grande motivation, écriture pour le théâtre, petits boulots alimentaires…

    1986-1996 : commence à travailler comme habilleuse puis assistante costumière pour le cinéma. Entre deux tournages, l’écriture inévitable, douloureuse, lancinante… Se remet à peindre, pour rien, pour le plaisir.

    1996-1998 : assistante scénariste. Difficultés à faire se rejoindre écriture et loi du prime time...

    1998 : laisse tout tomber pour partir dans les Landes comme gardienne de propriété. Nature, silence, solitude et jardinage. Retour à la peinture dans un immense grenier aménagé en atelier ; écriture et peinture cohabitent. Premières expos de groupe ; créations et animation d’ateliers d’écriture, interventions en milieu carcéral…

    2001-2006 : départ pour le Périgord. Travaille comme restauratrice d’objets d’art et de peinture murale dans différents ateliers. Peu de temps, peu de place pour la peinture, à peine plus pour l’écriture ou comment la réalité semble inévitablement détruire la créativité… Entreprend une psychothérapie qui la mènera au mutisme, ou comment la réalité devient acceptable mais ennuyeuse.

    2007-2009 : nouveau métier laissant plus de temps libre, découverte et pratique de la méditation. Plongée inexorable, inévitable et joyeuse dans la peinture, découverte émerveillée de nouvelles techniques jusqu’alors tenues à l’écart ou comment la réalité surpasse les limitations…

    2010 : décide de se consacrer entièrement à la création et d’exposer régulièrement…

    2011 : travaille sur les notions d'empreinte et d'écriture primitive... Premiers essais de peinture lessivée...

    2012 : série de grandes toiles l'enfance de l'art.

    2013 : premiers arbres secs."

    http://nataliecosson.hautetfort.com/

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    05 53 03 43 29 / 06 15 33 12 15

    unnamed

    ARBRES SECS N°2     100 x 100 cm 

  • COUGAR Bob

    "Bob Cougar est une création artistique, un personnage fictif inventé par un artiste.

    Les souvenirs-idées de Bob ( ou celles de l'artiste) sont travaillés sous la forme d'images, de portraits, de projection, collages d'éléments de culture populaire ou mythologique, et autres signes.... tout cela assemblé pour solliciter l'attention de celui qui regarde. Ces images-mémoires sont ensuite installées sur le support-peau qui peut les contenir.

    L'image n'a de sens que selon la surface sur laquelle elle se trouve. Cadre, Contenant, mais aussi Peau qui permet la trace ( d'où le choix de vêtements, vieux tissu, murs de la ville, papier peint comme support des images)."

    Bibliographie : →fanzine réalisé lors d’une journée aux Bullivores 

    bobcougar.artblog.fr

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

    Tea Time Yeah

    Tea time

    41 x 53 cm

     

     

  • COULOIGNER Elisabeth

    IMG 1319

    ALPHABET 1

    40cmx40cm

    IMG 1319 2

    ALPHABET 2

    40cmx40cm

  • COURDEAU-DOUCET Annie

    Après des études scientifiques en biologie, j'exerce une activité environnementale. Sensibilisée à la beauté et à la fragilité des milieux naturels, je réalise des dessins botaniques, animaliers et paysagers pour des illustrations.

     Aujourd’hui j'utilise l'aquarelle, l'encre de chine, mais aussi le mariage des deux.

     Mes sujets s'inspirent de la nature, des ambiances et des paysages ......

    " Les aquarelles d'Annie Courdeau-Doucet traitent de la nature avec une technique sans faille. Au delà des sujets choisis, c'est la lumière qui, envôutante, nous emmène là où les sentiments les plus purs de l'Etre s'épanouissent.  C'est rare et rassurant comme un bain de jouvence." Raymond Biaussat

    06.88.39.53.95

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

  • DE PAOLA Fabrice

    « Je suis né sur le sol normand en 1966 d'un père Sicilien.  
    L’alliance de ces deux univers culturels va avoir une influence sur mon travail. Ce mélange du chaud et du froid s'exprime à travers ma peinture par une explosion de couleurs marquant  à la fois un caractère torturé et réservé.

    Dans mes volumes (buste couture), je montre qu'avec le magma en fusion de l'Etna et les rayons du soleil des Iles Eoliennes, transpire dans mes réalisations une façon d'associer formes et couleurs.

    Ma démarche picturale est plus calme et sereine dans mes volumes, alors que mon approche sur mes toiles est beaucoup plus expressive et intimiste. Un figuratif expressionniste abstrait ou la forme et la couleur sont des éléments principaux. La réalisation de soi par le créatif et l'imaginaire.

    Il faut s'exprimer pour exister, la peinture le fait pour moi. »

    http://fabricedepaola.odexpo.com

    La cerise

    LA CERISE   43 x 34 cm

    La poule

    LA POULE   100 x 50 cm

    La statue

    LA STATUE   71 x 56 cm

  • DELESALLE David

    Assimilé au courant de l’art concret, voire réaliste, le peintre-graveur David Delesalle établit un panorama remanié de la nature morte contemporaine, autour d’un corps à corps avec la matière – encre ou peinture – et son support – papier ou toile. Alternant peinture et gravure, il prend pour sujet des éléments prélevés du quotidien, afin d’interroger nos liens avec l’environnement qui nous entoure. C’est ainsi qu’au début des années 2000, l’artiste se jette avec audace sur les radis, rouges ou blancs, puis s’empare des choux, betteraves et pommes de terre. Ses plus grandes conquêtes se font dans le panier de la ménagère. Une paire de gants de jardin, un seau, un aspirateur, une multiprise, des clous, une boite à oeufs ou encore une cafetière colorée, objets de toutes les convoitises de supermarché, l’émerveillent tout autant.
    Attiré par une technique ancestrale, revisitée notamment par le groupe expressionniste allemand Die Brücke, David Delesalle s’illustre tout particulièrement dans la gravure sur bois. Pour enlever de la matière, il utilise aussi bien la défonceuse ou la tronçonneuse, pour leur côté « arraché » et « mordant», que les ciseaux à bois, plus traditionnels. Cette notion de destruction devient le principe même de la création.
    Pour une seule oeuvre, l’artiste peut intervenir sur pas moins de trois ou quatre panneaux de contreplaqué puisqu’il doit sculpter autant de matrices qu’il y a de couleurs à imprimer. « En gravure, explique-t-il, tout ce qui est retiré est définitif, alors qu’en peinture il y a toujours la possibilité de recouvrir. C’est la démarche inverse. Mais, avec le procédé de mise en couleur, je retrouve une certaine picturalité. Les planches se superposent, le jeu des couleurs imprimées les unes sur les autres crée des dégradés ». Ainsi, il déstructure et reconstruit à la fois, dans une sorte de dialogue constant entre un savoir-faire ancien et notre civilisation actuelle.
    David Delesalle met sa pertinence et sa technique au service d’un travail d’étude et d’analyse : analyse de la forme mais surtout analyse conceptuelle du motif. Il pose tout d’abord la question du sujet. Pour lui, tout est prétexte à une composition, peu importe ce qu’il représente, l’essentiel est de donner du sens. Proche de cette démarche, le peintre Philippe Cognée, qui s’inspire également de vues familières, transcende la banalité quotidienne en la perdant dans le flou, ce qui donne au sujet une autre dimension, plus spirituelle selon lui.
    Dans l’oeuvre de David Delesalle, l’objet peint ou gravé nous hypnotise, comme si nous ne l’avions jamais réellement vu. L’utilisation de grands formats avoisinant souvent les deux mètres ajoute une présence inhabituelle aux objets. En confrontant la globalité et le détail, le ludique et le sérieux, il trouble notre perception de ce qui est du domaine de l’art et de ce qui appartient à la vie quotidienne.En grandeur nature, il saisit la vie de tous les jours, la plus simple, la plus banale, à la fois triviale et merveilleuse.

    06.88.27.03.86

    Haricot p

    Haricots

    94 x 126 cm 

  • DEMEILLER Philippe

    Philippe Demeillier, peintre, sculpteur est producteur de constructions animées extraordinaires. Produits d'une fertile imagination fantastique, ses images et idées sont extraites d'un bestiaire personnel fait d'oiseaux, chimères, chiens et dragons. Des créatures dont les ailes, les roues, les hélices bourdonnent et battent l'air pour parler et cogner en simulant la vie. Ses sculptures sont peintes. Ses peintures évoquant le traitement qu'en ont fait Bosch ou Bacon, sont des fenêtres ouvertes sur son monde quotidien de visages et de figures : manipulations, contrefaçons, métamorphoses . Ses influences, des surréalistes à l'art des enfants, des primitifs et des fous sont absorbées et distillées dans une vision personnelle puissante, consternante parfois mais souvent spirituelle et satirique. Il utilise les outils traditionnels de l'artiste avec une adresse et une facilité devenues rares aujourd'hui. Ses thèmes et titres sont des jeux intelligents et poétiques avec les mots et les idées, la littérature et l'argot, ciblant les absurdités des orthodoxies sociales et politiques. Dans ses constructions il recycle les déchets d'une société consumériste : capots de voitures, pièces mécaniques, moteurs et composants électroniques pour leur donner une nouvelle vie . Son œuvre peut être vue comme une critique émotionnelle et intellectuelle d'un certain conceptualisme peu profond et d'une abstraction vide de l'art contemporain. (Traduit de l'anglais)

    Cedric Green

    http://demeillier.pals.fr/

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    05 53 56 78 04

    St esprit operant p

    Saint Esprit Opérant

    50,5 x 60,5 cm 

  • ELI MARLEY

    "On perd tout en grandissant dans nos remparts d’lucidité, Et on gagne rien en maudissant à part en acidité." "Je suis comme mes photos. Je photographie des instants, des rencontres, la vie. J'aime la fragilité et l'ambiguïté des situations que croise mon objectif." Eli Marley reflète la jeunesse d'aujourd'hui et son regard donne le ton ..du noir et blanc avec une pointe de couleur...toujours au plus près d'une nature humaine émouvante.

    http://photomarleyy.wix.com/eli-marley

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    07 83 94 06 63

    L Oeil du peuple

    L’œil du peuple

    60 x 40 cm

    Eminence

    Éminence

    40 x 60 cm

    Perdu cette nuit

    Perdu cette nuit

    60 x 40 cm

    L Antre des lunes

    L’antre des lunes

    60 x 40 cm

    escalier p

    Escalier

    60 x 40 cm

    DSC 0fghj673 2

    BUSTE

    50cmx38cm

    IMG 1jj7hhh12

    PARKING

    44.5cmx60cm

    IMG 2271

    INTERIEUR EXTERIEUR

    50cmx38.5cm

  • EYMARD Judicaël

    IMG 1279

    SHANT

    70cmx100cm

    IMG 1167

    FORET

    17cmx40cm

  • FAURE Daniel

    "  Né à Serain (02) en 1944.

    Fait ses études primaires et secondaires dans le Nord (Douai, Lille, St. Amand les eaux), et ses études universitaires à Rennes (philosophie). Décide de devenir comédien. Se forme à Paris (avec Pierre Debauche et Pierre Valde). Comédien professionnel de 1967 à 1970. Fait le choix de s'orienter vers la formation et l'animation socio-culturelle, et à partir de 1973 plus particulièrement dans le domaine de l'audio-visuel. Participe aux premiers développements de la video en France, conçue comme un lien social d'importance. Devient référent dans ce domaine et formateur de formateurs. Reprend ses études universitaires à Paris et passe en 1979 la licence d'Administration Economique et Sociale (option travail social ). En 1976 découvre l'art contemporain lors d'une exposition à la Fondation Maegh de St Paul de Vence, et commence alors un travail plastique personnel (jamais interrompu depuis) à partir de l'écriture.

    Se passionne pour les æuvres de Bram Van Velde, de Dubuffet et de l'Art Brut, de Michaux, du groupe Cobra (C. Dotremont, Alechinsky), de la peinture américaine de l'aprèsguerre (J. Pollock, M. Rothko , De Kooning ) , de Tapiès...

    S'installe en Dordogne en 1981. Participe activement à la mise en place et à la reconnaissance de lieux d'accueil alternatifs pour des adolescents en difficultés psychologiques et sociales. En 2000, il arrête tout autre pratique professionnelle que la peinture. Ses lectures personnelles l'emmènent vers François Cheng, Henri Michaux, Antonin Artaud, Tapiès, Dubuffet, Guy Debord, la littérature japonaise , la pensée bouddhiste."

    http://www.daniel-faure.com/

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    05 53 46 61 91 / 06 26 86 08 49

     

    Cheval

    Sans titre 2

    100 x 80 cm

    IMG 1075

    CONFIDENCE 1   89 x 116 cm

    IMG 1076

    SANS TITRE   89  x 64 cm

    IMG 1081

    HISTOIRE A SE RACONTER 1   50 x 40 cm

     IMG 1078

    HISTOIRE A SE RACONTER 2   44 x 35 cm

  • FAURE Marie'o

    Marie Odile Faure dite marie O

    Née en 1963 à Périgueux (24), Infographiste et enseignante d’arts plastiques en collège. Diplômée de l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs de Limoges (87)

     "Depuis la nuit des temps l’homme a voulu laisser une trace de son passage. Signaler son territoire. Indiquer le temps des semailles et celui des moissons. Signifier ses peurs devant une nature remplie de mystères. Transcender sa perception du monde… Je reprends dans mes compositions et l’épaisseur de leur matière, griffée, entaillée, déchirée, mainte fois retravaillée, ce même langage visuel universel. J’y ajoute des écritures explicites ou encore énigmatiques qui depuis des milliers d’années accompagnent, commentent et révèlent l’histoire des hommes. Chacun de mes actes de peindre, chaque signe est alors un mouvement, un geste, une histoire. Ce sont des moments d’émotion – universels – qui, j’en suis sûre Animent encore aujourd’hui  la vie de chacun d’entre nous…   Techniques : Avec des peintures confectionnées à partir de terres diverses récoltées ici et là, j’essaie de les transcrire sur mes toiles dans l’épaisseur de la matière, que j’entaille, que je recouvre ou que je déchire. Les couleurs : huiles noires, pigments et terres rares sont traités selon les techniques traditionnelles italiennes puis enrichies par l’apport d’autres matériaux (sables, enduits, oxydes, métaux…) et peintures acryliques. Depuis quelques temps aussi j’accompagne mes toiles d’un encadrement métallique, travaillé et patiné qui, au final, fait partie intégrante des toiles."

    www.artmajeur.com/marie-o

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    09 54 96 03 63 / 06 82 24 43 31

     

    Semaine 24 p

    Semaine 24

    51 x 51 cm

    IMG 1288

    LA CHAISE LONGUE

    40cmx100cm

    IMG 1284

    L'ENTRACTE

    45cmx100cm

    IMG 1290

    L'ESTUAIRE

    45cmx100cm

     

  • FAURET Luc

    IMG 1175

    TEMPETE

    50x70

    IMG 1164

    NUAGE

    50x70

  • FAVRE-TERAN-REQUE Indiana

    Indiana Reque Teran est une artiste multidisciplinaire. Née dans une famille d'artistes peintres, à Santa Cruz en Bolivie, en 1947, elle part très tôt au Brésil pour suivre des cours de xylographe. De retour à La Paz, en 1968, elle rencontre son mari Gilbert Favre, musicien, qui lui propose d'imaginer une chorégraphie moderne où elle crée des visages peints au théâtre municipal de La Paz. Arrivée en Suisse, en 1969, avec son mari, ils entament une tournée en Europe avec des danses et la musique folklorique de Bolivie, notamment à l'Espace Pierre-Cardin à Paris. En 1974, ils s'installent en France et Indiana côtoie des peintres méta-réalistes qui lui permettent de développer sa peinture. Elle expose en Europe, dans toute l'Amérique du Nord et du Sud et en Afrique.

    Peinture sur carrelage

    De plus, depuis 1989, elle travaille la peinture sur porcelaine et  en 1996, elle travaille les carreaux avec la technique de l'eau-forte . Depuis 2010, elle s'initie à la découpe et la soudure du verre, façon Tiffany. La délicatesse de ses œuvres, la finesse du coup de pinceau, les couleurs chatoyantes, l'expression qu'elle développe… font qu'elle est citée dans de nombreux ouvrages en France, en Belgique, en Bolivie, au Brésil…, sur tous les continents et se trouve dans le grand « Diccionario Cultural Boliviano », édition El Parapita, par Elias Blanco Mamani

    http://www.artmajeur.com/favrerequeteran/

      www.perigord.com/indiana-favre

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    09 53 29 43 99

    not question

    NOT QUESTIO

    61x46

    ojos negros 

    OJOS NEGROS

    72x40

  • FAYE Olivier

    "Je m'appelle Faye Olivier, originaire de Bordeaux, j'ai 28 ans, je signe mes oeuvres des 3 lettres AWR, écrites WAR. (Rien à voir avec le terme anglais)

    J'ai commencé le dessin assez jeune, j'ai rapidement été intéressé et passionné par le graffiti.

    Après avoir dessiné quelques années sur papier, je me suis tourné vers le graffiti vandal, le long des rocades, chemins de fer et usines désaffectées, ce qui m'a permis de travailler mes lettrages et la couleur.

    Tout en continuant le graffiti, j'ai suivi une formation de designer graphiste par correspondance, j'ai pu adapter mon graffiti sur support informatique, et donc rendre accessible mes productions à un plus grand nombre de personne afin que mes lettrages ne se limitent plus uniquement à la rue.

    A ce jour, je produis mes lettrages sur cadre, mur et bientôt sur de la street-wear(tee shirt, sweat, casquette), et également un projet de sculpture en cours de préparation.

    Je propose mes services pour la création de cadre unique, fait sur mesure ainsi que de graffiti sur mur directement chez les particuliers. "

    http://graff4art.blogspot.fr

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    06 26 81 35 85

    graffiti n2 p

    Mouvement

    50 x 70 cm

     

  • FOLTZER Chantal

    Chantal Foltzer est un peintre autodidacte qui trouve son inspiration chez Piet Mondrian.

    Elle sort des codes traditionnels et créée des œuvres qui lui ressemble. Elle affirme que «grâce aux carrés on peut partir dans l’infini, dans des paysages très urbains.

    sidney

    SIDNEY

    mondrian

    MONDRIAN

    IMG 1262

    IMG 1259

  • GALLI Valérie

    « Née au Havre et périgourdine depuis bientôt 20 ans, j’ai été initiée au dessin et à la peinture par mon grand-père durant ma tendre enfance.

    Je n’ai jamais cessé de dessiner tout au long de ma vie, même pendant mes 15 années d’escrimeuse de haut niveau. Après avoir « rendu les armes » en 2000, c’est en 2008 que j’ai ressenti le besoin irrépressible de me remettre à la peinture.

    Après une première période figurative durant laquelle j’ai pu faire mes gammes, trouver mes repères et travailler ma relation ; j’ai très rapidement compris que l’expression figurative limitait ma créativité.

    J’ai ainsi atteint un point de rupture qui provoqua l’abandon de mes pinceaux pendant de longs mois, une pause nécessaire et salvatrice qui m’a permis de me ressourcer, digérer la richesse de ce premier parcours avant de prendre un nouveau départ.

    Ma première toile abstraite en 2010 bénéficia d’un véritable lâcher prise, une nouvelle façon d’appliquer la peinture pour aboutir à une abstraction pleine d’énergie.

    Fidèle à la peinture acrylique, ma recherche continuelle de nouvelles techniques ou de nouveaux supports m’amènent régulièrement vers de nouveaux horizons artistiques multiples variés. Peu importe la destination c’est ce voyage avec mes pinceaux qui me rend heureuse. »

    http://www.valeriegalli.fr/fr

    Simplicité

    SIMPLICITE   60 x 60 cm

    IMG 1088

    JAPAN N°2   30 x 30 cm

    IMG 1090

    JAPAN N°1   30 x 30 cm

  • GALLINOTTI Silvana

    Née en 1973 à Buenos Aires, Argentine, elle vit et travaille en France depuis 1999.

    Silvana Gallinotti est diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Buenos Aires.

    Le dessin s’impose au fil du temps comme moyen d’expression, telle une carcasse, une structure limpide. La femme est la thématique centrale de son travail. Le corps comme enveloppe de l’identité intangible et non comme une carapace, fruit du culte à l’apparence. L’image se décompose, dédouble, déforme, superpose, créant ainsi de superficies animées par des enveloppes charnelles.

    Elle a participé à des expositions collectives et individuelles notamment en Argentine et dans plusieurs villes de France.

    Son intérêt pour le travail interdisciplinaire aboutit à des collaborations avec d’autres plasticiens, musiciens et danseuse.

    https://silgallinotti.wordpress.com/

    la ronde des femmes

    LA RONDE DES FEMMES   100 x 100 cm

    les trois grâces

    LES TROIS GRACES   120 x 100 cm

  • GENESLAY Vincent

    IMG 1181

    RECTANGLE GRIS

    46x31

  • GRANET Francis

    « Auteur : Gran’Fran’ (prononcer « grane frane », avec la tonalité de la langue Espagnole) Sur la période 2005 – 2010, j'engage une recherche photographique à l’aide de moyens simples pour magnifier le banal, l’ordinaire qui m’entoure et solliciter l’imaginaire. Pseudo-Surréaliste réaliste, dans l’esprit de type « ready made » je révèle les matières, les détourne. Une pomme de terre s’apparente à une tête de cervidé que je nomme « coucou ». Tout est minimalisme, contraste, d’où le choix du noir et blanc, du négatif argentique, de la simplicité du sujet et de la complexité de l’expression. J' invite chaque regardeur à développer sa propre lecture, sa projection, un voyage, une émotion, une histoire qu’il pourra librement partager. » 

    Texte Francis GRANET

    Contact : 

    http://granet.jimdo.com/

    05 53 08 32 39 

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

      s rouge bleu

    s-Bleu rouge

    51 x 40 cm

      superpositions maison de reve

    S-maison de rêve

    51 x 40 cm

      l evade fort boyard

    L'évadé de Fort Boyard

    51 x 40 cm

      

      Reflet Rouge et Bleu p

    Reflet "rouge et bleu"

    51 x 40 cm

    IMG 1186

    AUTOMNE

    40x50

    IMG 1162

    FLAMENCO    40 x 30 cm

    IMG 1167

    PROMENADE SUR LA JETEE   30 x 40 cm

    IMG 1164

    PAYSAGE AUTOMNE 1    30 x 40 cm

  • GROSCHENE Claude

    «Marin perdu dans ma forêt de la Double où des bateaux ne subsistent que les mâts et les grandes voiles d’épines, je peins avec de l’eau, en la jetant parfois sur le papier, comme la mer se jette sur un rocher, afin de retrouver le jeu des embruns… Il m’arrive toutefois de mettre pied à terre, c’est alors que je peins des gens, des usines, des nymphéas».

    Nul mieux que Claude Groschêne lui-même ne pouvait évoquer dans ces quelques mots l’itinéraire d’un artiste passionné par la nature, le minéral, le végétal, mais surtout par l’eau - élément fondamental de sa peinture - puisque l’aquarelle, ce travail en surface «en jeté», constitue sa technique de prédilection et le demeure, même quand les thèmes se diversifient. Longtemps Claude Groschêne a cherché à dompter l’espace, à capter la lumière, dans les houles déferlantes où l ‘immobilité de constructions humaines, de fleurs aquatiques. Mais depuis trois ans environ, Claude Groschêne a accosté. Il nous livre ses nus, portraits en pieds, «figures humaines» comme il les nomme, étonnamment présentes, imposantes dans leur simplicité, leur évidence apparentes. Pour ce travail patient qui doit capter le personnage dans son ensemble, intégrer cette lente et constante fabrication de notre propre corps, de notre propre apparence, Claude Groschêne fabrique souvent lui aussi ses propres outils, (papier souvent, aquarelle toujours), le temps de la préparation, la lenteur de la recherche contribuant à donner selon ses propres termes «une existence égale à la peinture et à la personne» en échappant aux pièges de l’anecdote et de la ressemblance. Dans cette nouvelle aventure, dans ce long voyage entamé au delà de l’immobilité apparente, Claude Groschêne emporte avec lui des artistes de prédilection, des courants artistiques qu’il admire, venus de cultures et d’horizons divers : le chorégraphe Decouflé qu’il aime pour son art d’occuper, de faire vivre l’espace, la sculpture égyptienne, l’art japonais, le peintre Sam Francis qu’il décrit comme un «amoureux du geste» et surtout Giacometti. Mais la liste n’est pas exhaustive ; tous les arts intéressent Claude Groschêne dès qu’ils sont porteurs de culture. Il n’est donc pas étonnant que l’artiste ne cherche pas à faire partie d’une école, d’une avant-garde quelconque. Le temps ne l’intéresse pas s’il doit impliquer une chronologie ; le temps est fait de sa propre patience à peindre, à approfondir sa recherche dans un mouvement ondoyant, comme celui des vagues et des reflux d’une grande partie de son œuvre.

    Bibliographie :→Aquarelles 84 pages, 21X15 cm, réf 7018-1737, éditions du Triton marbré

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    05 53 90 41 31

    Homatton College p

    Hamerton Collège

    55 x 55 cm

     

    Lady Margareth p

    Lady Margaret

    55 x 55 cm

     

    Pembroke College p

    Pembroke Collège

    55 x 55 cm

     

    sortie de bain p

    Sortie de bain

    50 x 50 cm

     

    L arrivee p

    L'arrivée

    60 x 75 cm

  • GROUSSET Claire

    Claire Grousset est née à Brive La Gaillarde en 1972.
    Elle a étudié à l'Académie des Beaux Arts de Brive pendant quatre ans. Puis elle a obtenu un DEUG d'Histoire de l'Art et enfin a suivi des cours à l'école des Beaux Arts de Toulouse.
    Cela fait maintenant treize ans qu'elle a installé son atelier, d'abord à Toulouse puis dans le Périgord, où parallèlement à son travail de création, elle enseigne la peinture.

    Elle peint des paysages recomposés en s'inspirant de son environnement. Sa peinture est spontanée et assez brute. Son oeuvre s'inscrit dans la figuration libre. Elle peint un univers dont la modernité évoque plutôt l'urbain, avec des couleurs justes et gaies et des structures, des signes, des volumes, qui font comme une écriture. Elle aime travailler sur des toiles de grand format, à la peinture acrylique appliquée au pinceau.

    Elle a exposé ses oeuvres pour la première fois à l'âge de vingt ans. Depuis, elle a participé à diverses expositions, personnelles ou collectives, à Toulouse, Limoges, La Rochelle, etc. où elle a été remarquée pour la qualité et l'originalité de son travail. Elle a ainsi souvent été citée dans des articles de presse et un reportage télévisé sur la chaîne France 3 lui a même été consacré il y a dix ans.

    IMG 1325

    SANS TITRE   80 x80 cm

    IMG 1328

    SANS TITRE   50 x50 cm

    IMG 1329

    SANS TITRE   50 x50 cm

    IMG 1331

    SANS TITRE   20 x20 cm

    IMG 1333

    SANS TITRE   20 x20 cm

    unnamed (4)

    SANS TITRE   80 x 80 cm

  • GUEZ Kristoff

    Texte de Marie-Cécile Ruault pour le FDAC 2009 - Univers de l’artiste

    Certains écrivent dans leur journal les petits détails de leur journée, Kristof Guez les fixe sur la pellicule depuis l’adolescence. Il s’oriente donc tout naturellement vers la photographie professionnelle à l’âge adulte. Photographe de studio, puis photographe de presse, mais surtout photographe voyageur en quête de création, Kristof Guez a glissé peu à peu du monde du reportage à celui de l'art. Collectionneur d’instants de vie, il poursuit des projets très personnels entre ville et campagne. Dans la série Vies en Chantier (1998), l’artiste interroge des lieux désertés, signes de l’exclusion, qui se donnent à son objectif dans leur état brut, fragile et éphémère. Il en rapporte des portraits en creux de notre époque, dans ce qu’elle abandonne et ce qu’elle rejette, avec ses commerces, bureaux et chantiers dénués de présence humaine. Dans un dernier sursaut esthétique, ces immeubles nous offrent leurs silhouettes rouillées, taguées, murées, fantomatiques et émouvantes, mondes en ruines mais qui n’ont pas dit leur dernier mot. Pour Kristof Guez, l’actualité n’est qu’un prétexte à une recherche au plus près de la vérité sur les coulisses de l’événement, ce que l’on ne voit pas, ce que l’on ne dit et ne publie pas. Avec Izmit épicentre (2000), il capte la beauté survivante d’un pays ravagé par un tremblement de terre, l’humanité des êtres,  la vie qui habite encore les paysages meurtris. Il photographie vite, pour ne pas perdre la magie de l’instantané, la timidité qui cache la souffrance, la part d’enfance à jamais perdue. Ce travail marque les débuts d’une collaboration régulière avec le phonographiste Marc Pichelin dans le but de mêler l’écoute et le regard qu’ils portent tous deux sur leur environnement. Ensemble, ils ont notamment réalisé Une saison de rugby (2007), oeuvre multimédia qui allie projection photographique sur grand écran et spatialisation des montages sonores. Les artistes ont dressé un portrait sensible de la vie d’un modeste club de rugby qui tente de survivre à l'heure d'une professionnalisation rapide des pratiques sportives avec comme seules armes la solidarité et la convivialité. Quelque chose de décalé transcende les joueurs immobiles. Derrière l’image prise sur le terrain ou sur leur lieu de travail, c’est l’agitation, la folie humaine, et au-delà, toute l’identité d’un village qui est révélée. Toujours fasciné par le conflit entre aires rurales et urbaines, Kristof Guez imprime dans ses paysages les traces du passage de l’homme, scrutant la manière dont il les modifie durablement. Les ambiances nocturnes de Full Moon (2008) transforment nature et architecture qui deviennent une substance graphique malléable à souhait. Dans ses nuits sans sommeil, il dématérialise le solide et rend sa part de fragilité à toute chose. Du Morvan à la baie d'Ha Long, l’objectif du photographe rend sa part d'intimité à une galerie d'êtres et de choses soumis aux pressions, en les libérant de tout contexte journalistique. Dans la lignée d’Ernest Pignon Ernest ou encore de Paul Pouvreau, ses images révèlent toutes les subtilités et les richesses des hommes et des lieux qu’il choisit de sublimer....

    http://www.kristofguez.com/

    kristofguez(at)gmail.com

    06 87 36 64 28

    full moon p

    Full moon

    41,5 x 41,5 cm

  • GUIONIE Jean

    Bien qu'ayant fait les Beaux Arts de Limoges, Jean Guionie ne se considère pas comme un artiste mais comme un Artisan de l'Art. Emerveillé par les peintures des Grottes de Lascaux, sa palette de tons se rapproche des couleurs pariétales dont les pigments amènent la chaleur nécessaire à l'expression de ses émotions.

    Avec l'acrylique il traduit sa sensibilité pour la "Beauté éphémère d'un instant "(tendresse, sensualité, magie d'un regard, féerie du masque vénitien, danse). Sa devise : "Regarder au loin en n'oubliant pas d'où nous venons et ce que nous vivons. "

    Contacts:

    Tel: 06.81.09.75.71    Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.    Site :http://guionie.livegalerie.com

     Chien chat

    CALIN CHIEN-CHAT    46 x 65 cm

    Chien protecteur

    CHIEN PROTECTEUR   63 x 46 cm

    Chatons

    CALIN CHATONS    60 x 60 cm

  • HALIMI Dominique

    http://ppc33.free.fr/

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    09 54 35 17 57 – 06 07 55 22 65

    Meuble en carton R

    Meuble en carton R

     

    Meuble en carton R1

    Meuble en carton R1 

  • HILL Helen

    1974 à 1980 : Helen Hill est née en 1956 en Cornouaille anglaise, fille d’une mère artiste. Toute sa jeunesse elle a été entourée de dessins et d’objets artistiques créés ou choisis par sa mère, une influence majeure. Elle a abandonné les paysages de mines délaissées, les côtes sauvages, les cieux à la lumière magique pour quatre ans d’étude aux Beaux Arts d’abord à Plymouth puis à Londres.  Revenue à Plymouth, elle y a enseigné le dessin et l’histoire de l’art, a obtenu une aide pour promouvoir des jeunes artistes et fait quelques expositions. A la suite de cette période de deux ans elle a décidé de s’installer définitivement, en France en 1980.

    1980 à 2013 : Vivant dans le Lot et Garonne elle a exposé sous le nom d’Helen Price, multipliant les expositions (Saint Emilion, Bergerac, Sainte Foy la Grande, Libourne, Périgueux). Quittant le Lot et Garonne, elle s’implante en Dordogne en 1985. A partir de 1988 elle exerce en qualité d’intervenante en Arts plastiques dans les écoles maternelles et primaires, évoluant plus tard vers les « Projets d’Action Culturelle ». En 1990 elle reprend son nom d’Helen Hill.Depuis 2000 elle s’engage dans une activité nouvelle, parallèle à sa démarche personnelle, en illustrant des poèmes sur le thème de l’arbre et des livres de contes. On retrouvera ses illustrations dans « E bufa, bufa lo tacot », livre de contes écrit par un ami : Dominique Corazza (Editions « Pilote 24 » à Périgueux). Dominique Corazza, ami écrivain, et elle ont publié leur premier livre de jeunesse ensemble « Le géant de la nuit » en avril 2008 et en 2011 un album pour les plus petits, « Boîte à sucre et bout d’ficelle », encore en autoédition. Elle a fait les illustrations ainsi que la mise en page avec la précieuse aide de Philippe Neveu, son époux, qui s’est occupé de tout le côté technique, photos numériques et certaines modifications et créations d’images.Présente dans plusieurs lieux d’exposition en Dordogne et en dehors.  Le Conseil Général de Dordogne acquiert un de ses tableaux pour le Fonds Départemental d’Art Contemporain en 2005.  Du coté « contes » elle anime de nombreux ateliers dans le cadre de l’association « Si le loup y était ». 
    Ses interventions en partenariat avec l’Education Nationale se font plus nombreuses : classes à PAC, ateliers de formation des Professeurs des écoles ainsi que l’animation de « Médiations » (présentations d’œuvres d’art comptemporain acquises par le Conseil Général) auprès des enseignants, des élèves et du public en général.  Elle explique : « participer et échanger directement avec le public, en dehors de mon atelier, est très riche et nécessaire pour moi. J’apprends beaucoup en rencontrant les gens ».  L’arrivée d’une presse en 2005 dans son atelier lui permet de travailler le papier en y ajoutant des empreintes et bien sûr de la gravure apportant ainsi plus de possibilités.Les années à la suite ont été très riches en activité créative et ont ont été ponctuées de beaucoup d’expositions collectives et personnelles.

    On trouve ses œuvres dans des collections privées en Angleterre, Ecosse, France, Canada, Australie et Asie et dans des institutions publiques : Conseil Général de la Dordogne, mairie de Notre Dame de Sanilhac et mairie de Sorges.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    05 53 82 92 47

     IMG 1092

    INTERIEUR III     63 x 63 cm

    IMG 1095

    PRINTEMPS EN PERIGORD    51 x 51 cm

    IMG 1097

    CHAMPS    61 x 61 cm

    IMG 1094 

    VERANDA    51 x 51 cm

  • HUSSON Francoise

     

    Bateau Fantome

    Bateau fantôme

    61 x 82 cm 

     IMG 1083

    LA PLANCHE A VOILE   72.5 x 73.5 cm

    IMG 1087

    SOUS-VERRE   51 x 41 cm

    IMG 1084

    IMPROVISATION    55.5 x 55 cm

     

  • IZAZORA

    zazora, « Isabelle Jean » à la ville, est née en Normandie à Gisors, commune au centre de diverses légendes templières. Héritière du talent et de l’inspiration d’un papa artiste qui semble avoir beaucoup compté, Izazora présente actuellement ses créations à Bordeaux, chez Wan, antre du bienveillant et créatif Charles Burke.

    IMG 1073

    BUSTE LA FONTAINE    62 x 40 cm

    IMG 1071

    BUSTE TIMBRE     41.5 x 40 cm 

  • JORANDON Jérémy

    "    Pour mes réalisations, j’utilise de l’encre, de chine principalement,  à différents dosages, et du papier pur chiffon Aquarelle satiné 400grs du moulin de Larroque . En ce qui concerne les outils,  considérant que le principal étant la main de l’homme, tout pinceau ou objet peut convenir comme simple prolongement, ou faire partie intégrante de l’acte de création.

    En effet, ma démarche artistique n’est pas centrée sur la perfection d’un geste, d’une technique,  par répétition et labeur, ni une volonté de laisser une trace de mon passage,  mais plutôt, par analogie avec la maïeutique, le pari de faire vivre ce qui existe déjà. Le réel travail consistant en une mise à disposition, une préparation de la matière suivie d’un effacement face à ce qui advient. "

    Jérémy Jorandon

    http://www.myspace.com/jeremyjorandon

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    06 20 05 72 67

    confusion p

    Confusion

    45 x 60 cm

     

  • K

    IMG 1228

    ZORRO

    70x50

  • LAETI'ART

    bella

    BELLA    38 x 45 cm

    resist

    RESIST       30 x 70 cm

    dark flowers

    DARK FLOWERS    50 x 61 cm

    Class doodle

    CLASS DOODLE    30 x 24 cm

  • LE GOFF Eric

    Voyage a la ville p

    Voyage à la ville

    67 x 50 cm

     

    Perigueux p

    Périgueux

    67 x 50 cm

  • LEGER Patrick

    choix 1

    COLLIER VEGETAL

    54x39

    131bis

    VERT INTERSIDERAL

    75x50

    a

    LA MAIN    70.5 x 50.5 cm

    b

    CAMPNIAL    53.5 x 73.5 cm

    c

    LE MAITRE DES ONDES     31.5 x 60 cm

  • LEON

    ..Léon est un voyageur de l'intérieur. A pieds, il ré-approprie les cultures locales aux Hommes, et les traditions, au temps. Léon essaye de ne pas mentir quand il ouvre l'objectif de son appareil photographique à film. Il laisse les Hommes s'exprimer, et les paysages, raconter des pans de vie. 

    paphotographies.aminus3.com

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    a l abri des regards p

    A l'abri des regards

    50 x 70 cm

     

    Brume matinale p

    Brume matinale

    40 x 60 cm

    Grounded p

    Grunded

    50 x 70 cm

     

  • LEVISKI Franck

    Formé à l’Académie des Beaux Arts de Brive puis à l’École des Beaux Arts de Bordeaux, Franck Leviski développe très tôt sa forme caractéristique de l’abstraction des champs de couleur, privilégiant des bandes verticales aux contours secs et réguliers. Mais il se trouve rapidement dans une impasse et cherche à se soustraire à une forme de romantisme qu’il considère comme une expression dépassée. Influencé par l’expressionnisme, il fait le choix de fabriquer puis démonter physiquement ses oeuvres. C’est alors la matière picturale même qui devient l’objet de l’expérience esthétique. Il superpose tout d’abord avec obstination des dizaines de couches de peinture, inlassablement répétées. Vient ensuite l’étape de la déconstruction. D’un geste sûr, il gratte, ponce, meule, arrache la matière, comme si le fond qui se trouvait caché devait réapparaître à la surface, non dans sa totalité mais par traces. La matière qui remonte ainsi acquiert une existence autonome. Les scarifications prennent vie. L’artiste crée au rythme de ses outils métalliques une texture vibrante, une sorte de peau délicate et insaisissable. Cette « remontée du fond » bouleverse la lecture de l’oeuvre qui offre des impressions contradictoires et simultanées. Le faux monochrome, et l’énergie qui s’en dégage, trouble, intéresse et inquiète, transportant l’observateur bien au-delà de la vision équilibrée, toujours harmonieuse et parfois chatoyante du tableau. La mise à jour, suite au recouvrement systématique, rapproche le point de vue tout en installant une profondeur. Allié à une multiplication des lignes, ce procédé vise à déstabiliser, à donner le vertige. Faisant dialoguer le lointain et le proche, cette sorte de perspective à rebours mobilise donc les deux orientations de la dynamique verticale du tableau. En ce sens, il ne s’agirait plus de creuser la matière mais, pour ainsi dire, de la faire avancer. L’oeuvre de Franck Léviski pourrait être une métaphore de la stratification de la mémoire. Pour autant, il ne faudrait pas trouver sa traduction dans un mouvement allant du « souvenir », conservé dans la matière, vers un “devenir possible”. « Bien au contraire, explique l’artiste, je suspends le temps, je casse une perspective de futur. C’est un ouvrage sans fin, c’est un mécanisme de la confrontation de l’homme seul et de la disparition ». Parallèlement, l’artiste mène un travail de peinture sur papier, inspiré de l’écriture automatique. Sur une base calligraphiée, il tente de lier les contraires, l’organique et le géométrique, l’esprit et la matière. Une fois de plus, Franck Léviski sonde notre culture visuelle contemporaine, nos accoutumances esthétiques, nos soumissions aux effets et signes visuels de la société de consommation et de communication de masse. Il déconstruit au pinceau et au burin les images qui nous environnent, la forme transitoire se désagrège, les fulgurances se cristallisent. Tout comme notre temps"

    Texte : Marie-Cécile Ruault-Marmande pour le cathalogue du Fond Départemental d'Art 

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    http://www.franckleviski.net/

    06 83 86 76 01

     Sans titre 1   100cm H x 70cm

    SANS TITRE 1   100 x 70 cm

     

     

    IMG 0968

    FUSION 6   72 x 50 cm

    into the wild

    INTO THE WILD

    Into the wild1 100cmx65cm h

    Into the wild 1

    100cm x 65cm

  • LOZACH David

    Illustrateur, Graphiste, Calligraphe.

    Diplômé de l'EPSAA (Ecole Professionnelle Supérieure d'Art et d'Architecture de la ville de Paris).

    Travaille comme graphiste et illustrateur pour l'agence Amprincipe (Paris).

    Enseignant au sein de l'association DUCTUS.

    "Le métier de calligraphe est une synthèse entre celui d'illustrateur et celui de
    grahiste. En calligraphie, les lettres sont des objets plastiques, comme dans le graphisme. Par la matière, la couleur et le contraste le sens d'un mot est rendu visible. Ainsi est nourri mon travail de graphiste. Les outils informatiques tels que XPress, IIlustrator et Photoshop permettent une mise en forme concrète de mes compétences."

    Texte de David LOZACH

    Contacts:

    06 62 71 97 64

    http://davidlozach.prosite.com/

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    bleu

    Sans titre 2 Bleu

    60 x 46 cm

    rouge

    Sans titre 1 Rouge

    60 x 46 cm

    marron

    Sans titre 2 Marron

    60 x 46 cm

  • LUDWICZAC Ambre

    "Ma Démarche, La particularité de mes images se situe dans la thématique du quotidien. Offrir à la vue ce que chacun à sous les yeux sans pour autant l’apercevoir. Offrir au regard une vision a priori différente de ce qui est offert à tous et notamment au travers des éléments du quotidien les plus anodins voire les plus méprisés, négligés ou déconsidérés. Mes textures je les vois sur des murs défraîchis qui en disent long … Ma lumière je la capte à travers un plastique vieilli ou maculé … Mes lignes dansent dans des portes fatiguées ou … Mes structures se hissent sur un grillage à l’abandon ou  …Mes images sont prises au fil de voyages, lieux de vies, flâneries photographiques. A travers usures, craquelures, griffures,…émergent les traces du temps, empreintes de vies, ressurgissent murmures et soupirs, témoins chargés d’un mystérieux empreint d’émotion… L’œil comme une oreille, alerte et sollicité, capture ce bruissement du quotidien, ce souffle rogné mais enfin libéré… et propose à la vue ce qui a voulu être caché, ce qui a été délaissé et auquel la vie, grâce à ses caresses multiples, chaleur, vent, humidité, gel, chocs…, rend hommage en nous délivrant un témoignage esthétique riche. Je propose donc un travail poétique sur ces signes vivants, offerts par ces diverses surfaces. Ces éléments imposent naturellement l’observation amoureuse du détail. Ce regard alors qu’il paraît le plus évident, est chargé d’abstraction et de rêveries. A chacun d’y trouver sa profondeur…

    http://www.artphoto-ambre.com/

    06 58 17 37 31

    Ancestrale p

    Ancestrale

    80 x 63 cm

     

    Delicate p

    Délicate

    80,5 x 63,5 cm

     

    insouciante p

    Insousiante

    80 x 63 cm

     

    Majeste p

    Majesté

    80 x 63 cm

     

    Nostalgie p

    Nostalgie

    80 x 63 cm

     

    Rodeuse p

    Radieuse

    80 x 63 cm

  • MARBACH Bernard

    D'une vision et d'une pratique académique dans les années 85/90, mon travail est maintenant nourri par la déstructuration, le chaos, la violence à la matière, et la forme. Faire apparaître une nouvelle réalité, parlante, en résonance avec mon regard et mon ressenti. Proposition inconnue au départ, le travail accompli est fenêtre ou miroir. Peut-être révélateur d'un inconscient. Exploiter les formes, les couleurs, les imperfections sont autant de sillons à creuser, il y a quelque chose de chamanique à vouloir faire parler la forme inconnue, la structure et la couleur. Proposer un nouvel espace, révéler des sentiments, des souvenirs ou des rêves.

    B . Marbach

    Bernard Marbach

    SANS TITRE 80 x 60 cm

    IMG 1199 copie

    SANS TITRE 100 x 100 cm

    IMG 1205

    SANS TITRE 80 x 60 cm

    IMG 1212

    SANS TITRE 100 x 70 cm

    IMG 1241

    SANS TITRE 80 x 60 cm

    IMG 1247

    SANS TITRE 80 x 60 cm

    IMG 1248

    SANS TITRE 80 x 80 cm

  • MARICAU Bernard

    "Nourri d'idéographies, d'écritures, de calligraphies, de représentations symboliques, de bestiaires fantasmagoriques et autres figures mystiques ou mythiques découvertes et apprises au fil de mes voyages,inspiré par les œuvres de Miro, Arp,Calder,  Dubuffet et tant d'autres...  Curieux de tout et de tous, laissant courir mon imaginaire, je dessine et je peins  dans un style Pop. emprunt de «ligne claire» et de «figuration narrative».

    Huile, acrylique, pigments, encres, vernis, inclusions, toiles, récup. Papiers ou détournement de supports sont mes outils. Traits et aplats couleurs, ombres et lumières, réunis en improbables compositions."

    www.bernardmaricau.com 

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    06 78 45 93 06

    aller simple p

    Aller simple

    70 x 100 cm

     

     

     

    disque realitee differee p

    Un disque réalité différée

    70 x 70 cm

  • MAZIERE Marie

     " peindre ,coller, modeler ,dessiner ,tisser ,écrire un peu ,beaucoup, passionnément, pas du tout ,un peu de tout ça à l'atelier, créer découvrir essayer ,s'amuser réfléchir s'étonner un temps pour soi , en soi des échanges des regards des partages du lien pour vivre la création. "

    "La couleur, la matière, la lumière, les accents, les virgules...tout ce que le regard accueille.

    Une alchimie, où l'observation rêveuse et poétique de ce qui m'entoure, me donne à vivre des instants suspendus.

    C'est comme une impression de trésor, de bonheur, que je reçois au détour d'un rayon de soleil, d'une pensée..."

    .....Marie , artiste peintre tisserande...         

    https://sites.google.com/site/mariemaziere

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    05 53 05 05 39

    portrait jaune

    PORTRAIT JAUNE

    32.5x42.5

  • MERLE Andre

    Bois, pierre, métal, remblais de chemin de fer, agglomérés... André Merle a le génie des matériaux bruts, des matériaux de récupération. Il les brûle, il les gratte, il les creuse avant de commencer à les peindre. Ces œuvres acquièrent une dimension et une complexité remarque remarquables. Mais ce qui caractérise les œuvres d'André Merle, avant tout, c'est le dynamisme et la chaleur qui irradient de ses tableaux

    http://andremerle.blogspot.fr/

    0660659021

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    IMG 1306

    SHOW MUST GO ON 6  40 x 30 cm

    IMG 1309

    SHOW MUST GO ON 2   40 x 50 cm

    IMG 1311

    SHOW MUST GO ON 1  40 x 50 cm

    IMG 1314

    SHOW MUST GO ON  5 40 x 30 cm

    IMG 1316

    SHOW MUST GO ON 3  40 x 50 cm

    IMG 1318

    SHOW MUST GO ON  4 30 x 40 cm

  • MEYMERIE Thierry

    30 40 01MKT page 001

    ROND 2   30 x 40 cm

    30 40 02MKT page 001

    ROND 3   30 x 40 cm

    40 40MKT page 001

    ROND 1   40 x 40 cm

    IMG 0969

    SANS TITRE   80 x 60 cm

    IMG 0970

    CRANE BLEU  60 x 80 cm

    IMG 0972

    CRANE FEUILLAGE   120 x 80 cm

    IMG 0976

    FORET BLEUE   80 x 80 cm

  • MINOTTE CERCUS Valérie

    A la recherche de la lumière, de la couleur et des textures, Valérie Minotte Cercus utilise de nombreuses techniques. Du pastel à la peinture à l'huile, du trompe l'oeil à la dorure ...elle explore le monde des arts avec douceur et grande technicité.

    Graphiste et calligraphe sa palette est riche et complémentaire. 

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    La japonaise p

    La japonaise

    52 x 62 cm

  • MITRANI Clémentine

    Travail sur les miroirs, le corps de la femme, les couleurs et les tissus. Images d’une féminité délicate et mystérieuse, comme des tableaux anciens qui prendraient corps, des images esthétiques mais tâchées, éraflées, triturées, des flous fragiles, une recherche de couleurs puissantes la sensation du tissu précieux élimé, la peau diaphane piquée comme un vieux miroir, le corps donné à voir en morceaux, pas de tête mais des bras, des mains, de la chair... Des photographies qui seraient autant de poèmes pour les yeux, chacune d’elle pourrait être un ”corps-poème”, rien n’y est véritablement montré, mais tout est esquissé, filtré, dévoilé à peine.

    www.clementinemitrani.com

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    06 16 60 16 35

    en chair p

    Poème en chair

    40 x 50 cm

    Nu bleu p

    Nu bleu

    50 x 70 cm

     

    rouge p

    Rouge

    40 x 50 cm

    Tulle 1 p

    Tulle 1

    50 x 70 cm 

  • MOUROT Guy (Collection)

    IMG 1019

    TOUR EIFFEL   52.5 x 52.5 cm  Artiste : JEAN PHILIPPE PELLETIER

    IMG 1022

    LEZARD    36 x 29cm  Artiste : MARYSE GROUSSON

    IMG 1024

    ARBRE DE PAIX   49 x 38.5 cm  Artiste : MARYSE GROUSSON

    IMG 1026

    LES MARIES SUR L'HERBE 33 x 24cm  Artiste : CHRISTINE THONYEAN

    IMG 1028

    MUNCH   22 x 26.5 cm  Artiste : INCONNU

    IMG 1029

    L'ARCHE DE NOE 33 x 43 cm  Artiste : MARYSE GROUSSON

    IMG 1030

    JARDIN  43 x 33 cm  Artiste : F. DEBERDT

    IMG 1031

    PERIGUEUX   33 x 27cm  Artiste : BARVA

    IMG 1034

    SAINT FRONT 32.5 x 24.5cm  Artiste : INCONNU

    IMG 1036

    BOUDDHA  42 x 42 cm  Artiste : MARYSE GROUSSON

    IMG 1037

    LA MORT LEGERE 35.5 x 46cm  Artiste : MARYSE GROUSSON

    IMG 1039

    COQUELICOTS  53 x 43 cm  Artiste : BANT

    IMG 1041

    TERAPIX    53 x 63 cm  Artiste : R.D

    IMG 1042

    SANS TITRE 90 x 70cm  Artiste : BILLANT

    IMG 1045

    YEUX DE RA   40 x 30 cm  Artiste : MARYSE GROUSSON

    IMG 1046

    AIGLE BELTOISE 53 x 73 cm  Artiste : ERIC JOLY

    IMG 1047

    JAGUAR   33 x 27cm  Artiste : ERIC JOLY

    IMG 1048

    J.P. BELTOISE   66 x 48cm  Artiste : LE COMTE

    IMG 1049

    GRAIN DE FOLIE   67 x 52 cm  Artiste : MARYSE GROUSSON

    IMG 1051

    PORCHE ROUGE COBRA   76 x 57.5 cm  Artiste : MARYSE GROUSSON

    IMG 1052

    BOUCHON HISPANO SUISA   51 x 71 cm 

    IMG 1054

    POLO 91 x 64 cm  Artiste : ANN HILL

    inconnu

    GRAND COU   53 x 63 cm 

    Maryse Grousson (2)

    CHEF DE TRIBUS ET ATTRIBUTS 37 x 29cm  Artiste : MARYSE GROUSSON

  • NICOLET Stéphane

    Né en 1973 à Dijon, il partage son enfance entre la capitale bourguignonne et la campagne Jurassienne. Autodidacte en matière de peinture, au cours des années 1997 et 98 il rencontre les enfants handicapés dans une institution où il anime des ateliers d’arts plastiques dans le cadre de son service national civil.

    Cette rencontre attache définitivement sa peinture au monde de l’enfance et le tourne tout naturellement vers l’illustration jeunesse.

    Sa rencontre avec l’auteur jeunesse Jean-Luc Lucciani marque son entrée dans cet univers. Il illustre depuis des romans jeunesse pour les éditions Rouge Safran à Marseille.

    http://www.understud.eu

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    06 78 15 42 43

    Buenaventure p

    Buena ventura

     

    Le rempailleur

    Le rempailleur

    72 x 108 cm

     

    Django p

    Muzika

    80 x 119 cm

     

    Pajera p

    Pajera

    80 x 119 cm

     

    Sastar Rom p

    Sastar rom

    80 x 119 cm

     

    Vago p

    Vago

  • PAJOT Marcel

    Autodidacte, Marcel Nino PAJOT est né à Vergt en 1945.

     « Les sujets de mes tableaux sont rarement prémédités, ils émergent au hasard de mes pinceaux, au gré des plaisirs ou des désespoirs. Ce qui compte, c'est d'abord le dessin, les traits, les griffures,  les mélanges hasardeux d'encres, de crayons, de pastels, d'acryliques. Le plaisir, c'est aussi la variété des supports, la toile, et surtout le papier dont la matière plus sensuelle impose ses alèas.»

    Chez Pajot, le motif n'est que le prétexte à d'infinies recherches de nuances, à des interprétations mille fois répétées pour atteindre un noir plus profond, un or plus discret, une brillance plus délicate... C‘est du moins ce que prétend l’artiste. En vérité il est constamment en quête de Don Quichotte, il guète le passage furtif des masques et s’émeut de la condition humaine. Ainsi s’explique son attachement à l’œuvre de Daumier, Lautrec, Schiele, Jansem…

    Exposition permanente : Galerie Mickaël Marciano à Paris, 26, place des Vosges  

    Bibliographie:    

    Plusieurs textes de et sur l’auteur disponibles en ligne : http://www.marcel-pajot.com/accueil.html

    (ex : ARTS ACTUALITES MAGAZINE N° 142 juillet/août 2004 PAJOT Maître du Trait par Thierry SZNYTKA)

    Accordeoniste p

    L’accordéoniste

    80 x 119 cm

     

  • PAREZYS Thierry

    "Périgourdin depuis 17 ans, originaire de la Flandre où j'expérimente la photo depuis mon plus jeune âge, tout d'abord avec l'argentique et le développement en labo où  je passe de nombreuses heures à imaginer une pratique artistique de ma passion.

    Un passage aux beaux-arts au cours du soir, m' ouvre les portes de l'art plastique. Je ne cesse désormais d'associer mes projets photographiques à mes installations. Figeant mes compositions éphémères à l'aide de la photographie. 

    Aujourd'hui, mon thème de prédilection est la dématérialisation et son étendue immense de possibilité. La pixellisation à laquelle j'adhère très vite, m'ouvre le champ de la création photographique lié au changement sociétal rapide. La dématérialisation dans l'idée d'une conservation et l'abandon du papier au profit de la numérisation. L'immatériel comme source de survie.

    Je tente d'y voir une forme artistique à cet état de fait et symbolise ce cheminement par l'action du feu. L'ivresse du feu. Le caractère définitif de l'action du feu sur le livre incarne cette dématérialisation, aboutissant au désordre de la matière ou à une forme de pratique nouvelle. La conjugaison et la complicité entre ces deux protagonistes que tout oppose, nous révèlent un instant lyrique où l'esprit s'ouvre à la vue de cette nouvelle harmonie.

    Dématérialisation : La dématérialisation et son étendue immense de possibilité. 
    Pixéliser dans l'idée d'une conservation. L'abandon du papier au profit de la numérisation. L'immatériel comme source de survie ".

    Texte Thierry PAREZYS 

    Contacts

    05 53 91 05 24

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Viscéral Thierry Parezys 80x60cm

    VICERAL    60 x 80 cm

    Circulation énergétique Thierry Parezys

    CIRCULATION  ENERGETIQUE     80 x 60 cm 

  • PASC

    Je cherche à représenter ma vision intuitive du monde. Un monde de superpositions de réalités où chacun voit les choses selon son acuité du moment. Pour moi le monde est basiquement composé de traits et de ronds. Les traits sont un alignement de ronds et les ronds sont formés de traits et tout est relié. Plus largement, je m’intéresse en fait à toutes les oppositions (féminin/masculin, verticalité/horizontalité, netteté/flou….) et surtout à leurs intrications.

    Je voudrais m’astreindre à n’exprimer que de la beauté, de la joie, par souci de bienveillance envers mes spectateurs et en même temps, je ne peux empêcher mon inconscient de parler et celui ci n’est pas toujours drôle!

    Je commence mes tableaux avec ce qui me passe par la tête: un souvenir, une impression, une vision, le fruit d’une introspection ou d’une méditation, ce que m’inspirent mes lectures ou ce qui débouche de mes écritures. Pendant l’exécution d’un tableau, je passe par de multiples états de conscience et je m’arrête lorsque j’atteins un certain équilibre.

    J’aime partager ma perception de la vie et me rendre compte que cela fait écho dans la vie d’autrui même si nous avons des parcours et des perceptions différentes; Comme je gribouille depuis toujours, c’est à travers la peinture que j’ai choisi de m’exprimer plus particulièrement. J’ai longtemps lutté contre mon style que je trouve enfantin. Aujourd’hui j’ai décidé de l’assumer et de l’accepter. et finalement, c’est dans ce travail d’acceptation que je trouve une certaine force en moi et par contagion dans mes oeuvres.

    Vous pouvez avoir un aperçu de mes oeuvres sur ma page Facebook « Pasc »

    https://www.facebook.com/artpasc/

    IMG 1186

    SERGE   60 x 60 cm

    IMG 1190

    AQUARIUM 1    22 x 41.5 cm

    IMG 1192

    AQUARIUM 2    22 x 41.5 cm

    IMG 1195

    AQUARIUM 3    22 x 41.5 cm

  • PASSELAC--ESTRADA Améthys

    Après un bac Littéraire option Cinéma, au Lycée de l’Image et du Son d’Angoulême (LISA), j’ai continué mes études cinématographiques à Bordeaux où j’ai obtenu un Master Recherche en 2015.
    J’ai toujours été sensible aux compositions graphiques, cependant c’est au cours de mes études supérieures que j’ai commencé à dessiner et à peindre très régulièrement. Le dessin et la peinture sont le médium de ma mémoire et nonobstant ma passion pour l’art cinématographique, le dessin s’est rapidement imposé à moi. Je ne pouvais pas effectuer une prise de note sans griffonner quelques esquisses sur mes cahiers, les gribouillages m'aidaient à me souvenir et à recontextualiser mes cours. Je ne pense pas les formes; elles s’imposent à moi, le mouvement et les couleurs émergents seules, selon la lumière et l’heure les formes et les intensités changent. Je vois certaines de mes créations comme des organismes indépendants en constant mouvement et évolution. Créer une danse dans le figé est mon challenge, j’aime transformer le support fixe qu’est la toile en un support graphique transformant et mouvant car c’est un besoin viscéral, comme une manifestation concrète d’une musique vécue.

    IMG 1314

    ULTRASON

    42x32

    IMG 1315

    ULTRASON

    30x42

    IMG 1312

    L'OISEAU DE FEU

    80x80

    IMG 1316

    LE CYCLOPE

    80x80

  • PEREZ Céline

    Je suis une grande amoureuse.

    De la nature, de toutes les natures…

    Humaine, végétale, animale et minérale.

    Une amatrice des beautés de la vie : un sous-bois, une peau, un sourire, une écorce, une pierre, un corps… des pleins et des déliés vibrants et fascinants.

    J’aime la profondeur des âmes et la simplicité des choses.

    J’aime aussi toutes les cultures… des champs et de l’esprit. ------

     

    IMG 1112 copie

    HAMMAM   40 cm x 60 cm

    IMG 1115 copie

    HITCHCOK   40 cm x 60 cm

  • PEREZ Cisco

    IMG 0977

    VISAGE D'AFRIQUE     27.5 x 21 cm

    IMG 0980

    COIFFURE D'AFRIQUE      32 x 37.5 cm

    IMG 0983

    JE REVE D'UN AUTRE MONDE        43.5 x 33.5 cm

    IMG 0984

    SILHOUETTE     34 x 24.5 cm

    IMG 0978

    LES CHEMINS DE TRAVERSE     45.5 x 38 cm

    IMG 0986

    DOUDOU    61 x 50 cm

  • PERRIER Fred

    IMG 1107

    A LA DERIVE    90 x 60 cm

    IMG 1101

    PALPATION    60 x 90 cm

    IMG 1099

    COURDES PARADISIAQUES    90 x 60 cm

    IMG 1109

    HOMMAGE A BACON    47 x 31.5 cm

    IMG 1111

    DOUBLE JE  47 x 31.5 cm

  • PROUST Veronique Pascale

    "Autodidacte, j'ai la chance d'avoir toujours bénéficié d'un environnement artistique riche. Peindre, assumer mes choix, montrer au monde ce qui s'extirpe du plus profond de moi, cela m'a pris des années, comme s'il me fallait effectuer un long parcours initiatique.

    L'abstrait acrylique avec notamment le maniement des fluides s'est imposé à moi, et me permet de libérer mon imagination vers la création d'un monde intérieur riche d'émotions et de fantaisie.  Je suis heureuse quand je peins, je me nourris de couleurs, de nuances et de dégradés. Je m'amuse des aléas techniques de mes créations car c'est pour moi aller encore plus loin dans l'abstrait que d'accepter que ma main ne conditionne pas tout.En effet, les fluides transportent en eux une part de mystère et provoquent des effets parfois inattendus.

    La technique que j'utilise est exigeante car l'alchimie des fluides est capricieuse. Travailler des textures parfois aussi liquides que de l'eau suppose une attention de tous les instants, une réflexion certaine avant d'appréhender la toile et une exécution d'un seul jet. L'important ne réside pas dans ce que j'ai voulu peindre ou ce que j'ai ressenti, l'essentiel réside vraiment dans ce qu'éprouve la personne qui regarde ma toile.Je suis souvent surprise des émotions que mes toiles suscitent, de ce que chacun y voit et que je n'y ai pas vu moi-même. Chaque personne est unique, chaque oeuvre l'est aussi, j'aime à voir de belles rencontres. La toile terminée, ma signature apposée, plus rien ne m'appartient."

    http://www.artmajeur.com/vppartiste24/

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    06 77 71 65 73

    IMG 1295

    NEBULEUSE D'ORION

    70x90

    IMG 1296

    TU

    100x50

    IMG 1298

    SORTILEGE DU LAC

    70x50

    IMG 1299

    ALVHEIM

    60x50

    IMG 1297

    PHYLUM ONIDAIRE

    50x100

  • RIOLLET Steven

    Steven Riollet, artiste autodidacte, opère à partir de 1999 en tant que Plasticien Affichiste seul ou avec le collectif DelCo. Il expose dans des lieux alternatifs tels que « Le Garage Moderne » Bordeaux, le “Tacheles“ Berlin. En 2011, il intègre la Galerie des Remparts à Bordeaux.

    Parallèlement à son travail plastique, il conçoit et réalise des créations lumières ainsi que des décors pour plusieurs compagnies de danse et de théâtre.

    cie SiphonArt, cie Auguste et Bienvenue, cie Chant libre, Jean-François Bourlard…

    Sa démarche esthétique concerne les formes contemporaines de l’urbain. En tant que plasticien, il prend à la rue une partie de sa peau en récoltant des épaisseurs d’affiches à Paris, Berlin, Istanbul, Athènes, Bamako et à Bordeaux. En tant qu’Artiste/technicien de la scène, il explore encore et toujours de nouveaux horizons tel que la lumière. Depuis 2014, celle-ci prend une place centrale dans ses recherches scéniques. 

    Il opère aussi dans l'évènementiel en tant que technicien plateau et technicien lumière.

    Raggea Sun Ska, Concept, JM son, Audio pro, Magnum, Novelty, Méli-Mélodie…

    En 2016, il s'installe en Notre Dame de Sanilhac en Dordogne pour continuer sa route artistique. Il intègre l'équipe technique de l'Odyssée, scène conventionnée de Périgueux, dans le cadre de Mimos, festival international du mime de Périgueux.

    http://stevenriollet.tumblr.com/http//www.tumblr.com/blog/arrachagelibre/pages/new

    Freezone

    FREE ZONE    52 x 40 cm

    Out in may

    OUT IN MAY   65 x 55 cm

    Vibrer les manquer

    VIBRER LES MANQUER   100 x 100 cm

  • ROBIN Ludovic

    Né au début des années 90, peintre autodidacte, Ludovic Robin évolue dans un univers étrange, parfois poétique, parfois dérangeant, souvent surréaliste, porté sur des thèmes divers tels que la mort, la nature, le temps...

    Longtemps influencé par des artistes tels que Beksinski ou Giger, il s'est peu à peu forgé son propre univers. Sa technique est essentiellement l'aquarelle, dans un style pourtant assez détaillé. Ses œuvres ont toujours vocation a avoir un sens profond aux yeux de ceux qui les regardent, et suscitent en général des réactions très variées.

    baleine

    BALEINE  55 x 45.5 cm

    crâne

    GRANE  40 x 30 cm

    horloge

    HORLOGE   55 x 46 cm

    liquide

    LIQUIDE    55 x 46 cm

  • ROUBY Jacques

    IMG 1217

    TRANSPORT

    30x45

    IMG 1214

    COUPLE

    30x45

  • ROUGHOL Pierre

    En 1978, je fis la connaissance de Jack Renaud, concepteur et imprimeur du catalogue du salon d’automne…J’avais alors une petite galerie dans le centre de Rennes. Nous y avons présenté ensemble des peintres tels Zeller, Worms, Montanet, Brayer….

    Je parle de cela car tout est parti de là, de cette rencontre avec " ""LA" peinture’

    Passer des journées entières devant les toiles de Roger Montanet, plonger dans ce colorisme lumineux…Mes visites dans son atelier à l’écouter parler de la peinture, avec son accent pointu au bout comme disait ma fille Catherine…

    De là est parti ce qui n’était qu’un rêve d’enfant, être peintre.

    Mon apprentissage réel a commencé à ce jour. Les couleurs de Montanet rejoignant celles des vitraux de ma première activité sous la direction de Jean Claude Bordreuil.

    Avant, bien avant, il ya eu cette petite école de la rue des lions dans le 4ème arrondissement, que dirigeait Clamant-Laperrière…Ma première carte d’étudiant…

    Bien plus tôt encore, enfant à Vouzeron, devant les peintures monumentales d’Amblard et celles de Fougeron, et puis encore l’odeur d’huile de lin et de térébenthine, près  de ce peintre venu se reposer dans mon village en Sologne…

    Mon premier livre de peinture offert par ma mère, sur Cézanne, la ‘ maison du pendu’ à Auvers/Oise…Enfin, mes tout premiers dessins, sans doute mes premiers mots, mes premiers cris intérieurs, mes premières évasions….

    Je dois à l’apprentissage du travail du bois, dans les derniers ateliers du Faubourg St Antoine, d’avoir découvert le lien sensible avec la matière….

    06-88-39-03-40

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

    IMG 1292

    MEDINA 3

    94x67

    IMG 0997

    NOIRS 1     92 x 60 cm

    IMG 0998

    NOIRS 2    92 x 72 cm

  • ROUSSEL Virginie

    Trop souvent méconnu, à l'ombre des regards dans leurs ateliers, ces quelques photos permettent de mettre un peu de lumière sur le travail des artisans qui nous entourent…  C’est suite à sa première exposition photographique que Virginie a souhaité développer un thème autour des mains d’artisans. L'artisanat est un domaine qui lui tient à cœur et ses premières photos des mains de ferronniers en train de façonner les branches de l’arbre métallique ayant  reçues de très bonnes critiques, ce sujet s’est révélé tout naturellement. 

    https://www.facebook.com/pages/Virginie-Roussel-Photographies/1447217385498045

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    06 71 33 65 51

     

    68x80 1logo

    CONTREBASSE

    60x80

    IMG 1283

    YEUX NOIRS      30 x 30 cm

    IMG 1280

    CROIRE EN SOI      30 x 30 cm

  • SANCHEZ Nelly

    Voici une dizaine d'années que Nelly Sanchez pratique le collage, expérimentant tous les supports comme la toile, le carton, la carte postale... Ses œuvres révèlent une féminité surréaliste, onirique et surtout symbolique où revient le motif de la bouche rouge.Elle a commencé par publier ses oeuvres dans des revues anglosaxones comme MungBeing (www.mungbeing.com) et Sein und Werden (www.kissthewitch.co.uk) ainsi que française (revue Temporel temporel.fr).  En 2010, elle illustra quelques textes du poète et graphiste Terry Finch. En 2012, elle collabora à la couverture de I Am a Magical Teenage Princess de Luke Gedde, publié chez Chômu Press. Elle a également proposé une maquette de couverture pour deux romans de Jean Déchamps Une ombre sur l'épaule et Le Mausolée d'Amour. En mars de cette même année, elle participa à l'exposition “Femmes/Hommes. Stéréotypes à l'oeuvre”, galerie ABB (Belleville, Paris).  En 2013 elle illustra les textes de Bernard Baritaud La Falaise était nue, aux Editions des deux mains. De juin à septembre de la même année, elle exposa à Pézenas à la galerie Van der Meer.  En mars 2014, une dizaine de ses collages ont été exposés à la Casa della Renna, galleria d'Arte Contemporanea (Mestre, Italie) dans le cadre de la thématique « Quando saro più grande ».  D'avril à septembre 2014, L'hôtel de l'Europe (Dieppe, France) présenta ses collages dans le cadre de l'exposition « Les Mots et les Couleurs ». Entre juin et décembre, quelques-unes de ses œuvres ont participé de l’exposition collective qui circule en Russie à l’occasion du 450e anniversaire de la naissance de William Shakespeare. Cette manifestation a été organisée par Alexandre Limarev. D'août à novembre, elle a participé à l'illustration du n°2 de la revue Junoesq Literary Journal (Singapour).  L'année 2015 est surtout marquée par l'illustration du prochain numéro de la revue Musemedusa (Canada) consacré au mythe de Médée et le numéro 11 de Black Scat Review. Un autre gros projet, l'illustration de La Vénus à la fourrure de Sader-Masoch, initialement paru en 1870. Une dizaine de collages viennent émailler la traduction américaine de Fernanda Savana (Venus in furs). L'ouvrage est publié aux New Urge Editions dans la collection "Classics of passion". Nelly Sanchez a également illustré plusieurs numéros de L'Emancipation, une revue féministe française. Ses collages apparaissent également dans Sein und Werden et dans Peculiarmormyrid, une revue surréaliste américaine. De septembre à octobre, une vingtaine de ses collages seront exposés à l'Altigone (Saint-Orens, Haute-Garonne). Repérée par l'artothèque de Trélissac, 5 de ses oeuvres sont proposées au public, à partir de septembre. Pour tout renseignement ou complément d'information :

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    IMG 0994

    SOUPIRS     44 x 33 cm

    IMG 0995

    SORTILEGE     46.5 x 36 cm 

    IMG 0996

    REMORDS       39.5 x 34 cm

    IMG 0992

    INITIATION AU VOYAGE       56 x 46 cm

  • SAUNIER Jean

    « On me fait souvent remarquer que la notion de « paysage » est omniprésente dans mon travail. C’est vrai et il y a à cela une raison : à travers ce thème,  j’ai l’impression d’explorer tous les autres thèmes. Pour moi, l’idée de paysage est partout : sur les courbes d’une femme, dans les traits d’un visage, dans l’infiniment grand comme dans  l’infiniment petit ; cette idée de paysage est partout. L’une des choses que je capte en premier dans un paysage, c’est sa lumière. C’est elle qui va, pour ainsi dire, imprimer l’émotion du sujet dans ma tête et me permettre par la suite d’établir une relation entre lui et moi. D’ailleurs,  parfois la lumière est le sujet principal de mes œuvres. J’ai donné pendant quelques années des cours de peinture. Dans les premiers temps, ce qui me frappait le plus souvent chez les élèves, c’est qu’ils ne regardaient pas. J’entends par là qu’ils ne voyaient le sujet qu’en surface, traitant par exemple un bouquet de fleurs de manière photographique, académique, mais sans vraiment « voir » ce que pouvait proposer en profondeur ce bouquet. Pour moi, l’aspect  technique ne doit pas se mettre en avant, mais bien s’effacer devant l’émotion que le sujet éveille et suscite en nous. Garder l’œil ouvert, c’est aussi garder les portes de l’imagination grandes ouvertes et, ainsi, laisser entrevoir sa personnalité au travers de l’œuvre. En fin de compte, peu importe le sujet : ce qui est important, c’est le traitement et le message que l’on veut faire passer. Pour moi la peinture, c’est avant tout un dialogue entre le sujet et le peintre ! »

    http://jeansaunier.wix.com/jean-saunier

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    05 53 46 73 76

    composition rouge p

    Composition rouge

    60 x 60 cm

    coquelicot p

    Coquelicot

    60 x 60 cm

     

    Ecume p

    Écume

    60 x 60 cm

    Soleil sous les arbres p

    Soleil sous les arbres

    60 x 60 cm

  • SCOTT Grania

     "Formée aux Beaux Arts à Londres, ma première passion a ét éla nature, l'étude des paysages et la peinture en présence de mon sujet.

    Depuis, mon terrain de jeu est devenu les corps : les bosses, les volumes, les espaces vides, le positif, le négatif...et mon plaisir à jouer avec les divers matériaux.

    je vois les modèles vivants comme les formes du paysage.

    Je suis toujours à la recherche de la ligne parfaite pour définir le volume.

    Les papiers vierges et blancs me font peur, j'ai besoin de travailler, de gratter avec la cire, superposer les couches d'aquarelle, du pastel et crayons divers.

    Mon travail évolue en permanence et mon inspiration profonde est l'émanation de mes passions, mon goût pour la création et le partage."

    http://graniascott.com/

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    06 86 61 46 55

     IMG 0999

    NU DEBOUT     32 x 23.5 cm

    IMG 1003

    IBTISSAM        52 x 35.5 cm

    IMG 1000

    REFLEXION      57 x 57 cm

    IMG 1002

    EMMANUELLE 2       32.5 x 43 cm 

    IMG 1004

    BOITE VITRINE DES NOIX DOREES ARGENT       21 x 21 cm

  • SELLEM Thierry

    "    Aujourd'hui , je me suis rapproché de ce qui m'a constitué peintre à l'origine , c'est à dire le plaisir tout simple de faire en peinture un état des lieux en noir et blanc de notre époque , un photojournalisme qui m'est propre mais sans rapport avec l'actualité, comme suspendu dans le temps .La leçon des peintres qui m'ont précédés a été profitable et l'importance du métier de peintre en essayant de renouer par là avec la vieille tradition des artisans , un peu alchimistes, un peu visionnaires . La prépondérance du faire , chez l'artiste peintre est quelque chose qui s'était un peu perdu aussi car toute peinture n'est pas forcement de l'art . Entre artistes on sait ce qui est du registre de la peinture ou de la décoration . C'est de l'ordre , du métier , de l'intelligence de la main et de l'oeil , de la mémoire aussi ; c'est parce que la peinture a , tout au long de son existence , produit de très belles oeuvres , que nous pouvons aujourd'hui apercevoir sa spécificité unique . On ne s'accapare pas la beauté d'une oeuvre parce qu'on la désire mais on la trouve en travaillant , dans les vapeurs de terebenthine et le refuge que représente l'atelier . Je crois que la beauté qui demeure intacte au dela du temps est celle qui porte un parfum savant d'inachevé et une goutte d'infini . L'attitude qui est prise face à la création est un certain retrait du peintre voire de l'auteur à un moment donné du processus, pour atteindre une certaine neutralité, objectivité. Dépasser le particulier pour aspirer au général, c'est ce que je tente d'appliquer sur l'ensemble de mes toiles mais toujours selon mes modalités propres . "

    https://www.facebook.com/tsellem

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    05 53 53 62 24

     Zone industrielle Shangaï

    ZONE INDUSTRIELLE SHANGHAI      65 x 54 cm

    Zone industrielle Prague

    ZONE INDUSTRIELLE PRAGUE     73 x 50 cm

    Place à Paris

    PLACE A PARIS      80 x 60 cm

  • SENECHAUD Brigitte

    "Max ERNST a très joliment dit : « Si ce sont les plumes qui font le plumage, ce n’est pas la colle qui fait le collage »

    L’image découpée extrait le sujet de son contexte… C’est alors que je peux m’en réapproprier le sens. Les sujets ainsi récoltés, exploités tels quels ou modifiés, constituent ma matière.

    J’ai choisi d’utiliser le disque vinyle comme nouveau support d’expression. L’exploitation de cet objet culte et universel est une nouvelle démarche, compte tenu des contraintes que sa taille et que sa forme circulaire imposent.        

    Une fois peint et investi de mes collages il s’apparente au palimpseste.  Puisque pour certains d’entre eux, restent partiellement lisibles dans le rond central, le nom de l’auteur et le titre des morceaux, comme témoins des vestiges d’un temps révolu.

    J’utilise les images comme une palette de tons, de formes, et de sens afin de décliner sur ces « tableaux cylindriques » un message, une émotion, un propos sur la société dans son ensemble,  ou tout simplement une élucubration…"

    www.brigittesenechaud.com

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 05 53 53 4758 / 06 20 20 36 26

    mauvais reve p

    Mauvais rêve

    Diamètre 30 cm

    reve de paix p

    Rêve de paix

    Diamètre 30 cm

     

    IMG 1136

    ROCK AND ROLL

    78 Tours 12,5cm

    IMG 1137

    CLASSE DE CHATS

    78 Tours 12,5cm

    IMG 1141

    CASTOR DE BEAUVOIR ET JEAN TAUPE SARTE

    78 Tours 12,5cm

    IMG 1132

    Y A DE LA JOIE CHEZ LES L.R.

    78 Tours 12,5cm

  • sOri

    "Le temps est sans hâte et la plupart des hommes sont pressés ... 
Savoir goûter au temps c'est synchroniser le cœur avec les choses de la vie. Ici et maintenant, cueillir le jour."

    J'aime l'idée que la photographie donne à rêver et à s’ouvrir, à réfléchir et à sourire. 

    Elle révèle un partage de sensibilités, offre un échange.

    Elle raconte une histoire claire ou laisse place à l'imaginaire de chacun, nos esprits empruntent plusieurs chemins.

    J'aime l'idée que la photographie est une passerelle entre les hommes à travers le temps et l'espace. Elle fige un instant et vit dans le temps.

    Elle donne du Sens et ouvre notre regard aux merveilles qui nous entourent. 

    J'aime la texture, la matière brute et naturelle, la lumière et les contrastes, quand c'est coloré, décalé, graphique, poétique.

    J'aime être touchée et sortir de la route. Aller vers un point de vue complètement différent.

    J’aime mon environnement de vie, celui que j'ai choisi. Il est un déclencheur d'inspiration.

    Ma philosophie de vie est totalement liée à la photographie. 

    Je capte une atmosphère, capture l'éphémère.

    Je m’adapte à l'environnement, et prend le temps de l'observation.

    Je me connecte avec les éléments.

    Instants figés, expressions révélées, de la nature.. au cœur.

    Autodidacte, la photo a toujours été et sera toujours.

    C’est une manière de vivre pleinement ma vie.

    Explorer, respirer, voyager, découvrir, transmettre, m’émerveiller, partager.

    Le temps se balade dans l'observation, l’observation se balade dans le temps.

    Bonne balade

    sOri

    IMG 1191

    GOUT DE MIEL

    40x40cm

    IMG 1206

    BRAS TENDUS

    30x30cm

    IMG 1219

    R.G

    30x30cm

    IMG 1203

    2x2

    40x40cm

  • SPITTAEL Stéphane

    Né en 1967 à Lille (France). Membre de La Maison des artistes. Adhérent à la Société des auteurs : A.D.A.G.P.

    Etudie durant cinq ans au sein de l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Tourcoing (E.R.S.E.P) et obtient le Diplôme National d'Arts Plastiques en 1990, puis le Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique en 1992. De 1993 à 1997, il vit et travaille à l'atelier "Station Mire", lieu de création installé dans une ancienne usine de textile, regroupant plusieurs artistes. En 1997, il s'installe et travaille à l'île de La Réunion (Océan Indien) pour cinq années. 2002 retour en Métropole pour s'établir en Dordogne.

    Oeuvre : " Art et Ecologie " : Voici plus de vingt années qu'au travers de son oeuvre picturale Stéphane Spittael traite du rapport qu'entretient l'Homme avec l'Animal et le Végétal, en attirant l'oeil et l'esprit sur les abus et les dangers... Par ses compositions sobres, son graphisme au trait pur, et ses associations judicieuses de couleurs, Stéphane Spittael nous offre une peinture singulière où les figures récurrentes font office de symboles.Dans cet univers où l'imagination, la créativité et la réflexion sont les maîtres mots, chaque oeuvre véhicule un message allégorique amenant le spectateur à s'interroger sur les problèmes environnementaux, les limites de la société de (sur)consommation et le devenir de l'Humanité. Ceci au travers de jeux de mots et d'images.Un humour souvent caustique et un style épuré, afin d'aller droit à l'essentiel, offrent un monde poétique où signes et couleurs fusionnent harmonieusement... Une oeuvre engagée d'une grande cohérence, teintée de sagesse et de clairvoyance. Oeuvres présentes dans des collections privées en Allemagne, Belgique, France, Pays-Bas , Suisse, Océan Indien...

    05 53 04 51 33 - 06 74 55 06 19

    l erstaz p

    L'ersatz

    40 x 120 cm

     

    la jardiniere p

    La jardinière

    40 x 120 cm

     

  • St CRICQ Jeannine

    Née en 1941 à Paris dans une famille de modestes employés, Jeannine Saint-Cricq prend sa destinée en main lorsqu’elle décide d’intégrer l’École d’arts appliqués de la rue Ganneron, dans le 17e arrondissement parisien. Douée et passionnée, elle fait preuve de persévérance et obtient son diplôme en 1957 : un BEI en arts graphiques. Elle entame alors une carrière de dessinatrice spécialisée dans la création de maquettes de papiers peints et tissus d’ameublement anciens au sein de l’atelier Paul-Dupont à Paris.
    Gouache, tempera, huile
    Avec le temps, sa vie d’épouse et de mère l’éloigne de la pratique artistique. La famille s’installe à Périgueux. Jeannine Saint-Cricq reprend la peinture. Elle goûte à l’aquarelle, entre fleurs, bouquets champêtres et champignons. Mais c’est sa rencontre avec Brigitte Kühlewind, une artiste allemande de Berlin-Est, qui marquera un tournant décisif dans sa perception de son art. À Périgueux en 1995, elle prend part à l’émergence du collectif de l’Atelier TRA, animé par Brigitte Kühlewind.
    Suivra alors une recherche beaucoup plus personnelle de son art, sur les terrains mouvants de la peinture contemporaine. La source de son inspiration est la représentation d’objets du quotidien sur le mode de la « figuration schématique ». Ses techniques de prédilection sont la gouache, la tempera et la peinture à l’huile souvent utilisées en lavis sur des supports « pauvres » afin d’éviter le décoratif, l’artifice et l’ostentatoire.

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

    IMG 1117

    FRESQUE     81 x 100 cm

    IMG 1119

    PYRENEES       100 x 80 cm

    IMG 1121

    LA DANSE    73 x 60.5 cm

    IMG 1125

    NATURE MORTE      81 x 65 cm

    IMG 1122

    FEU      100 x 80 cm

    IMG 1126

    TROU NOIR       80 x 60 cm

     

  • SYLVESTRE Dominique

    Transparence, Morceaux de Paysages, Superposition, Bribes d'Histoires...
    transcription picturale de l'émotion ressentie en contemplant des roches de basalte. Après de longues marches dans la montagne, j'aime à dire ceci à qui me questionne sur ma peinture :"Tu as déjà vu un éléphant dans les nuages, et bien moi, j'ai entendu des roches de Basalte raconter des histoires..."

    http://www.dominiquesylvestre.com/

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     IMG 1221

    LA LARME

    79x62

    IMG 1224

    L'INDIEN

    75x62

    IMG 1226

    LA VAGUE

    82x66

    IMG 1222

    JAZZ MAN

    77x63

  • THUAUD Marie Paule

    Originaire de Nantes et ayant vécue longtemps à Paris, elle habite en Dordogne depuis 2008. Fortement inspirée par la nature environnante, ses bijoux sont parfois plus proches de la sculpture à porter que de la joaillerie. Comme sortis de légendes de héros tribaux, guerriers ou ethniques, ses bijoux ré-ouvrent des mondes anciens ou imaginaires perdus dans notre inconscient. Colliers imposants, lourds bracelets ou bagues disproportionnées sont faits pour parer les corps de femmes et d’hommes d’exception. Car l’exceptionnel doit vivre au quotidien.

    Ses matériaux de prédilection sont le laiton et le cuivre.

    http://www.mariepaulethuaud.com/

    bobby

    BOBBY

    100x40

    Photographe : Peter Winfield 

    La direction artistique : Marc Jakobiec.

    Retouches photo et création de bijoux : Marie-Paule Thuaud

  • VAND

    Portugal 5NB

    FORCES ET CULTURE 1  30 x 45 cm

    Portugal 8

    FORCES ET CULTURE 3   60 x 40 cm

    thomas V

    FORCES ET CULTURE 2  30 x 45 cm

  • VANDOORSELAERE Camille

    Camille Vandoorsselaere Dessinateur Peintre et Photographe, Périgueux, France. Née en 1990.

    Oeuvres intimement liées aux différents états d’une recherche intérieure et d’Être, je cherche à exprimer le complexe amalgame du Vivant, opposant et mariant «Grâces et Holocaustes» imprégnée de spiritualités, de réflexions et d’Histoire. Relevés d’impressions d’étrangeté, de lumière, visions contemplatives, quête de sens et de sacré, d’éveil et d’infinies beautés.

    http://camillevandoorsselaere.tumblr.com/

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Nu

    Nu

    35 x 28,5 cm 

     

    Ange gardien

    Ange gardien

    46 x 56 cm 

  • Véro & Didou

    "..    Depuis une trentaine d'années que nous cheminons de concert, nos diverses habitations (eussent-elles été réduites au strict minimum) n'ont pu être envisagées sans accorder une place pour l'atelier, quitte à se défaire d'une chambre potentielle.

    L' atelier, tel un cabinet de curiosités, a toujours accueilli nos reliques respectives, nos pêches miraculeuses glanées dans les rues de Paris, une foultitude de matériaux récupérés à droite , à gauche et bien sûr un panel d'outils, sans oublier une bonne dose d'huile de coude en réserve ….

    Il ne s'est jamais montré frugal et quand notre parcours nous a entraîné sur des sentiers parallèles , il a fallu continuer d'assouvir son appétit, tant et si bien qu'il a fini par nous  retenir définitivement, délaissant nos activités d'intermittents du spectacle menées de front pendant environ 10 ans pour nous adonner à la création d'objets, de luminaire, de mobilier à même d'agrémenter le reste de la maison.

    La "Véro-Didou Corporation" a alors vu le jour, pu exhiber le fruit de ses entrailles et tenter d'en vivre par le biais de multiples salons professionnels. La presse s'est montrée bienveillante envers elle et une petite notoriété s'est faite sentir.

    Les commandes se sont misent à tomber, l'atelier à devenir une usine à gaz,  la tête à tourner, la place à manquer….

    Largage des amarres, adieu la région Parisienne, vive la Dordogne et ses fermes à restaurer (même si on en prend pour 10 ans) gloire au grand Atelier perdu dans la pampa dont nous disposons dorénavant , et si sa vocation a changée ,que le travail qui en sort est beaucoup plus intimiste et qu'il s'exhibe  moins, il n'en  reste pas moins toujours l'organe vital de la maison !..."

    Comment mettre entre autre la 'récupération' au service de l'art,  concevoir l’architecture d’un  objet dans l'espace et un environnement donné...

    Chaque pièce est faite de manière artisanale, association de création et de savoir-faire.

    http://vero-didou.wix.com/luminaire-meuble

    http://en.via.fr/agora-createur-4

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 05 53 54 68 24

    sedentaire lampe p

    Sédentaire lampe

    29 x 58 cm

  • VIGIER Frantz

    "Je suis peintre, musicien, compositeur d'images et de vidéos. Mon travail en peinture s'inscrit dans une démarche de récupération qui correspond à une conviction profonde dans un monde d’hyper consommation.

    J'utilise des matériaux du quotidien que je trouve principalement dans la rue (Cartons, papiers, portes, etc ...), pastels, fusain, gouaches et peinture acrylique sont privilégiés.

    J'évite au maximum l'utilisation de chimie, l'être humain est au centre de ma démarche.

    Ma peinture est figurative car l'homme est figure, stature, posture dans son regard, sur son visage j'aime à lire l'immensité de la vie en miroir.

    Je creuse l'idée de cet être humain se rêvant immortel, je scrute la fragilité derrière les nombreux masques.

    J'essaye de lire entre les couches protectrices du maquillage social afin de dénicher la lumière, le jus essentiel de l'humain

    Mon travail présente cette constante des plis et replis, couches de peintures, sous couches de peaux

    Je colle, peins, décolle et recolle et peins encore"

                                                                    L'homme à facettes

    http://www.frantzvigier.com/fr/accueil.html

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Multiplier le regard

    Multiplier le regard

    98 x 100 cm

     

    Human Nature

    Humain nature

    49 x 73 cm

    Memoire Fragile

    Mémoire fragile

    49 x 73 cm

    Once Upon a time

    Once upon a time

    49 x 73 cm

    Carre Blanc

    Carré blanc

    49 x 73 cm

  • VISCHY Mary-Noelle

    "Poète, peintre, photographe, sculpteur, ouverte aux autres et à moi-même, mon itinéraire est atypique.

    Passionnée par la nature, je l’apprivoise avec humilité et énergie.

    Un peu comme les enfants, gourmande de tout, j’accueille ce qui vient dans la jubilation de l’instant et le plaisir du faire.

    Je ne  collectionne pas. Pourtant je glane et engrange toutes sortes de trésors éphémères :

    Cailloux.Ecorces.Lichens.Des couleurs de terre. Des traces de rouille et de feu.

    Des matières.

    Des écrits.

    Et l’âme des mots comme une vis sans fin vrillant le silence."

    http://collectifcontempora.free.fr/mary%20noel/artiste10.htm 

    http://www.ligne-de-legende.net/manifestation-vischi.html

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 05 53 54 52 96

    toile d araigne

    Toile d'araignée

    51 x 71 cm

     IMG 1253

    HOMMAGE A L'ENFANCE

    70x51

     

     IMG 1254

    HOMMAGE 0 L'INCONNU DU MIROIR

    70x51

    IMG 1258

    BLEU 1

    55x45

    IMG 1257

    BLEU 2

    55x45

     

  • WEBER François

    Né en 1947 à Périgueux (France), François WEBER est très tôt attiré par le dessin et caricature ses professeurs de lycée, ce qui lui vaut quelques heures de « colle »….

    Il fait ses premiers pas comme aquarelliste en 1980 et cherche à dominer la technique de l‘aquarelle « mouillée » qui lui permet au mieux d‘exprimer les ambiances dans lesquelles il se sent bien : le flou des nuages, la brume matinale dans les forêts, l‘écume des vagues, les ciels d‘orage, les reflets des lumières, l‘anonymat des rues des villes …Il fait alors des expositions dans sa région, dans plusieurs villes de France et à Paris.Après une interruption exigée par sa profession, François Weber est repris par sa passion qui le pousse passer à la peinture à l‘huile.Après un travail aussi acharné que passionné, et grâce à la maîtrise des flous que l‘aquarelle lui a apprise, il parvient à retrouver avec la peinture à l‘huile les ambiances qui lui sont chères: sa peinture est plus abstraite tout en conservant une sensibilité à fleur de peau. Les effets sont surprenants, la lumière venant chercher le spectateur, même dans les ambiances les plus lourdes.Il revient depuis peu aux expositions et semble cette fois décidé à se consacrer définitivement à sa passion première.

    http://www.f-weber-art.com/

    l oree p

    L’orée

    105 x 81 cm

    l eclat p

    L’éclat

    82 x 73 cm

  • WEMEL Yves

    Je suis né dans le Nord en 1954. Tombé amoureux du Périgord en 1995, j’y habite maintenant en permanence depuis 2004.

    Autodidacte, j’ai toujours partagé mes loisirs entre musique et peinture. Je prends encore beaucoup de plaisir à jouer de la guitare et à chanter pour les amis. 

    Je peins depuis 30 ans. J’ai débuté par le naïf et suis passé rapidement à la peinture figurative au couteau. 

    Ma découverte de New York et de Chicago en 1995 a fortement influencé ma peinture qui se traduit depuis plusieurs années maintenant sous une forme beaucoup plus abstraite.

    Toujours à mi-chemin entre conception mûrement réfléchie et spontanéité dans la réalisation et dans le geste....j'espère en final créer une émotion partagée
    Yves WEMEL

    "Buildings orgueilleux…..symboles de la volonté de puissance des hommes, et qui dans les toiles du peintre peu à peu s'estompent pour ne laisser que la trace musicale de leur défi au ciel qu'ils grattent en vain, comme un message à déchiffrer. La palette d’Yves WEMEL s'exprime à travers des rouges et des bleus vibrants que viennent tempérer des toiles en noir et blanc ou sépia laissant volontairement place à des effets de mirage… "

    Dominique Le Lan-Tallet - Excit'oeil

    unnamed (2)

    NOIR VERT        100 x 120 cm

    unnamed (1)

    NOIR VIOLET       80 x 120 cm

    unnamed1

    SEPIA     100 x 80 cm

    unnamed (3)

    MARRON      100 x 80 cm

  • YO

    J'ai un grand hangar à Périgueux, du coup, je récupère, entrepose, tri, range, un peu de tout mais toujours avec l'idée de fabriquer quelque chose...alors je choisi, découpe, assemble, colle, visse (je visse beaucoup!) et petit à petit, un "nouvel ami" apparaît: un serpent en bouchons/ capsules/ couvercles/ roues/ plateaux/ enjoliveurs/ casseroles.... un général Toboggan et son fils (la base est un toboggan ceci explique celà!)... une libellule en bidons avec des ailes en plastique d'emballage transparent et des pattes en piquets de tentes... un bonhomme volant et sa compagne en PVC bleus... un troupeau de chaizz ( avec de vraies chaises dedans).... une grenouille "taillée"dans un frigo top avec des cuisses en arrosoirs avec des palmes au bout... un petit robot avec une tête comme un filtre de piscine .....enfin des choses vivantes quoi!

    j'y peux rien si , quand je plisse des yeux devant un arrosoir, je vois une cuisse de grenouille...non? J'ai aussi des tendances à l'installation...quand j'ai fabriqué, faut que je "sorte" mes choses pour qu'elles aillent parler aux gens du dehors. Alors je fais des plans pour accrocher un bonhomme volant aux arbres de la place faidherbe de Périgueux, poser les lettres RIEN géantes d'une enseigne de magasin aux flancs d'une falaise trélissacoise, positionner un troupeau de chaises dépareillées et rafistollées sur un kiosque à musique abandonné, faire aterrir une fusée à côté de la lanterne des morts d'Atur...& tout ça sans déranger personne!!

    C'est du boulot et surtout il faut aller régulièrement relever les pièges de l'usure, la dépréciation, la lassitude...alors je répare, déplace ou enlève.

    On m'a demendé un joursi "je vivais de ça"...j'ai bien sûr  répondu vite"ah mais non!". En vérité si, parce que si je faisais pas ça, je vivrai moins bien...

    http://www.compagniefrereetsoeur.besaba.com/crbst_1.html

    http://wizzz.telerama.fr/kinay

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    06 76 10 56 05

    les sardines p

    Les sardines

    35x 50 cm

     

    tete longue polie p

    Tête longue polie

    30 x 90 cm

     

     

  • ZIGOU

    chatwranga ou jeu indien

    L'INDE    116 x 89 cm

    chinese fortune

    LA CHINE    116 x 89 cm

    IMG 1005

    JEU SLAVE   100 x100 CM

     

    IMG 1006

    CHESS GAME    98 x 127 cm

    la pensée de la reine

    LA TABLE DE JEU    100 x 100 cm

    la reine

    LA REINE    123x 90 cm

  • ZOUALI

    47 S6 T2

    LES MARCHES      30 x 30 cm

    48 S6 T3

    MER NOIRE     30 x 30cm

    IMG 1170

    TABLEAU 8     79.5 x 40 cm

    IMG 1173

    LUCARNE SUR L'HIVERT      44 x 44 cm

    IMG 1174

    DRAGON   27 x 33 cm

    IMG 1181

    FANTOME    40 x 40 cm

    IMG 1182

    SNOOZE   43 x 53 cm

    IMG 1185

    SALAMENKA   43 x 53 cm

    Pastel

    CUEILLEUSE DE SAGUARO , TRIBUT MARICOPA      50 x 40 cm

    Zouali

    TABLEAU 7   59 x 43 cm

Instagram