Les moutons de l’éco-pâturage de retour

Pour la sixième année consécutive, dix-sept moutons sont arrivés ce mercredi 2 juin afin d’entretenir deux parcelles de la commune - grâce au système de l’éco-pâturage. Cette démarche, pris en charge par le service espaces verts de la commune, s’inscrit dans la volonté de renforcer les actions en faveur de l’environnement en contribuant notamment au développement de la biodiversité.

Provenant de l’élevage de Mr Louprou, les pensionnaires ont pris leurs quartiers avenue Jean Jaurès ( 8 brebis, 1 bélier et 3 agneaux) et rue du 19 mars 1962 ( 3 brebis et 2 agneaux ( dont une agneau de 3 jours )

L’éco-pâturage a de multiples avantages : d’abord économiques, c’est moins coûteux que l’achat et l’utilisation d’engins spécifiques. C’est aussi pratique pour accéder à des zones parfois inaccessibles avec des engins motorisés.  Il y a surtout l’aspect écologique, naturel et respectueux de l’environnement favorisant, entre autres, le maintien d’une certaine biodiversité.

Enrichir la diversité floristique  « L’éco-pâturage présente de nombreux avantages. Tout d’abord, on abandonne complètement l’entretien mécanique avec toutes les nuisances que cela peut présenter en milieu naturel comme le bruit, le temps d’entretien dans des espaces difficiles d’accès et le risque de pollution aux hydrocarbures, explique Mathieu Fraisse , responsable du service espaces verts. Et puis, surtout, nous allons observer, au fil du temps, une évolution de la diversité floristique. Le pâturage va avoir pour effet d’appauvrir le sol et ainsi d’enrichir la diversité floristique. La préservation des insectes pollinisateurs passe avant tout par une restauration de leurs lieux de vies, et le pâturage favorise cette restructuration du biotope. » Cette présence animale à Trélissac est appréciée, « beaucoup de gens nous ont demandé quand les moutons allaient revenir », confie Mathieu Fraisse qui tient à rappeler que « pour leur bien-être, il est formellement interdit de donner à manger aux moutons, ils se nourrissent seuls avec l’herbe du pâturage ».

Attention, Les terrains ont été délimités par une clôture électrique, afin les moutons ne s’échappent pas.

 

 

Ce site utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site et pour nos statistiques de visite. Aucune information personnelle n'y est stockée. En savoir plus sur les Cookies et comment les supprimer Cliquez ici.
Ce que dit la CNIL sur le RGPD