abeille perigordine

Adresse de le site : www.abeille-perigordine.fr

LES ACTIVITES PROPOSEES

Prestations pour les adhérents :

  • Abonnement à notre revue trimestrielle ;
  • Groupement d’achats - assurance collective ;
  • Bibliothèque ;
  • Défense et recours en cas de sinistre (intoxication pesticides, vandalisme….) ;
  • Prêt de matériel (extracteurs, chaudières à cire, etc.) réparti en différents dépôts ;
  • Conseils divers et variés ;

autour_dune_ruche

• Rucher école ;

• Mise à disposition d’une exposition itinérante sur l’abeille et l’apiculture pour des projets ou manifestations divers : projet scolaire, comices agricoles, manifestations autour de l’écologie, conférences en lien avec l’apiculture, etc… ;

• Interventions à la demande pour information sur le frelon asiatique :

• Foire au miel à Trélissac.

Télécharger le programme 2015

CONTACTS

Présidente : Édith Bourdial

Secrétaire: Jacques Pichard Tel : 06 07 73 09 63

Adresse mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

MODALITES D’INSCRIPTION

L’adhésion au syndicat est actuellement de 20€ par an (pour une adhésion prise dès la fin de l’année précédente) et inclut l’abonnement à la revue trimestrielle. Il est possible d’adhérer à compter de juillet pour un semestre à 10€.

Les séances au rucher école de la Gavinie sont ouvertes à tou(te)s et gratuites.

assemble_des_apiculteurs

HISTORIQUE

le_chaletC'est en effet le 25 juillet 1987, à Bergerac, sous la Présidence de Monsieur Henri BALMES, qu'une poignée d'apiculteurs décident de se constituer en amicale sous le nom de L'Abeille Périgordine. À peine constituée, notre amicale innove dans le domaine de la communication. Sollicitée par le Comité d'organisation de la Foire Exposition de Périgueux, en collaboration avec l'Eco-Musée de l'Abeille d'Auriac du Périgord et la Station d'élevage des reines de Bassillac, elle participe dès le mois de septembre à la présentation et l'animation d'un espace « Apiculture ».

Notre première Assemblée Générale se réunit dans l'amphithéâtre de Coulounieix le 15 novembre 1987. La difficulté majeure du moment est bien celle de constituer une trésorerie nécessaire et suffisante, afin de parvenir aux généreux objectifs fixés par le Président BALMES. Le dynamisme et le dévouement des pionniers du moment permettent de rassembler le trésor indispensable à l'action qui se développe très rapidement. C'est grâce à une gestion rigoureuse, une maîtrise calculée des frais de fonctionnement et le bénévolat de tous les acteurs que le résultat est à la hauteur de nos engagements: En une année seulement, la totalité des parts sociales souscrites sont remboursées grâce aux nombreux adhérents qui nous rejoignent spontanément. Le mouvement est lancé... il ne cesse de s'amplifier depuis.

C'est dans ces conditions, avec l'appui du Conseil Général et du Maire de Trélissac, que sont mis en œuvre le rucher école et la station d'élevage de la Gavinie: Chalet d'exploitation et tout le matériel d'élevage nécessaire à une sélection de l'abeille noire du Périgord. L'inauguration officielle a lieu le 16 juin 1990, en présence de toutes les autorités départementales; une reconnaissance des pouvoirs publics qui nous engage avec satisfaction à développer notre action.

Le 15 août 1991, c'est la ville de Terrasson, carrefour des 3 Régions, qui nous offre la possibilité d'organiser la 1ère Fête du miel et de l'Abeille, avec concours général des miels du Périgord. Devant une affluence record qui nous surprend et la satisfaction des lauréats, il est décidé de reconduire cette fête.

En 1992, l'activité débordante de notre syndicat se concrétise également par la parution d'un bulletin de liaison qui devient véritablement un Magazine d'Informations Apicoles. Sous la direction de Monsieur Guy HENRY et l'œuvre d'un Comité de Rédaction élargi, grâce également à un équipement en bureautique modernisé, sa nouvelle présentation, la qualité de son contenu, la diversité de ses rubriques, notre magazine acquiert la dimension d'une véritable revue apicole reconnue. Son audience franchit largement les limites du département et compte même quelques abonnés à l'étranger.En 1992, avec la participation du Groupement des Naturalistes de Guyenne

la_jeune_gnration

En 1994, le 24 janvier, c'est vers Bruxelles que l'Abeille Périgordine tourne ses regards et participe à cette rencontre massive de l'apiculture européenne.

1997 sera une année noire pour notre amicale. Le 26 novembre, l'Abeille Périgordine est en deuil: Le Président Henri BALMES n'est plus! Homme de convictions, il avait au plus haut point le sens du devoir. Avec un dévouement exemplaire il savait faire face et conserver foi en l'avenir malgré toutes les difficultés du moment.

C'est à partir de 1998 que notre action prend une nouvelle orientation. En effet, les pratiques de l'agriculture productiviste sont de plus en plus néfastes au devenir de l'apiculture. Les pesticides systémiques font des ravages dans de nombreux ruchers. Nos nouveaux Présidents, Monsieur Guy HENRY jusqu'en 1999, et actuellement Monsieur Richard LEGRAND depuis cette date, sont sur tous les fronts qui concourent à la sauvegarde de l'environnement. C'est ainsi que l'Abeille Périgordine est présente aux manifestations de Périgueux le 23 octobre 2000, de Paris le 18 décembre 2000, à nouveau de Bruxelles le 26 février 2002, et de Chasseneuil et Poitiers le 12 janvier 2003.

1998, c'est également les travaux d'extension du chalet d'exploitation de la station de La Gavinie. Avec bien peu de moyens, Pierre TOCABEN se révèle un architecte de talent. Il est entouré de Jean BOGDAN, Georges ESTIVEAU, Claude MARADENE, et une solide équipe réalise un ensemble harmonieux et fonctionnel.

2003... une année exceptionnelle pour notre amicale. Choisie par l'UNAF pour organiser la 6e Université d'Automne les 10, 11 et 12 octobre, elle réunit à l'Agora de Boulazac quelques 500 participants venus de la France entière ainsi qu'une délégation de Belgique et de Syrie.

L'activité de notre syndicat depuis 2003 se manifeste avec vigueur et détermination dans de nombreux domaines: Rucher école, journées de formation à l'élevage des reines, OGM, frelon asiatique, petit coléoptère des ruches, plan départemental apicole et filière apicole, cultures mellifères, mise en place d'un site Internet, etc.

LA STATION APICOLE DE LA GAVINIE A TRELISSAC

enfin_on_voit__les_abeilles

Dans son bulletin N° 9 du 3ème trimestre 89, L’Abeille Périgordine annonce la création du centre apicole de la Gavinie à TRELISSAC : « Après de longues et laborieuses recherches, notre syndicat a enfin trouvé l’emplacement idoine pour l’implantation d’un rucher expérimental auquel sera annexée la station expérimentale d’élevage et de fécondation de reines d’abeilles de la vallée de L’Isle, liée à notre syndicat par une convention élaborée lors de l’assemblée générale du 2 avril 1989. Suite aux premières investigations de Jacques LAUGENIE , le président BALMES et le vice président DESMONEN, dont il faut louer la diplomatie et l’efficacité, ont finalement trouvé l’introuvable. A 7 km de Périgueux, ils ont « déniché » un coin de Paradis pour abeilles privilégiées, une oasis de verdure et de fleurs, abrité des 4 vents et des regards indiscrets, bref, un terrain extensible de 25 ares que nous concède la mairie de la ville de TRELISSAC. Merci Monsieur le Maire ! »

Les travaux pour la construction d’un chalet en bois commencent début 1990, une extension sera rajoutée quelques années plus tard.

20 ans après, la mairie de TRELISSAC ne se départit pas de son aide et continue à mettre ce site à notre disposition. Si l’activité d’élevage est encore un peu au ralenti, la station apicole de la Gavinie est le cadre des activités florissantes du rucher école, dont l’essor a repris depuis quelques années grâce au bénévolat des membres du Conseil d’Administration et tout particulièrement de Richard LEGRAND (président) Jacques LAUGENIE (vice président et administrateur de la première heure) et Jean Marc NAILLON (vice président et responsable de la station). Les autres administrateurs, que nous ne saurions tous citer, mettent tous la « main à la pâte » pour la pérennité de cette activité, en particulier pour l’entretien de la station.

A la Gavinie, les apiculteurs amateurs, parfois totalement débutants, viennent s’initier au B.A. BA de l’apiculture et ce sont environ 50 « nouveaux » par an qui viennent nous rencontrer, de février à juin. Un programme est établi chaque début d’année, pour des demi journées de formation, dont la première (théorique) à lieu à la salle polyvalente de TRELISSAC. A ce titre, nous remercions M. Jean BOGDAN, citoyen de TRELISSAC, grâce à qui ont lieu les réservations de salles. Au mois de juin, une journée plus spécifique sur l’élevage de reines est « décentralisée » et a lieu à la BACHELLERIE, chez jacques LAUGENIE. Elle est toujours passionnante !

La saison finit toujours par la journée « conviviale », où les apiculteurs adhérents de tous niveaux se retrouvent pour les derniers conseils, l’apéro de l’amitié et un repas champêtre, concocté « aux petits oignons » par la famille BOGDAN en particulier et les administrateurs en général.

Nous fêterons les 20 ans de la station lors de notre Assemblée générale qui aura lieu le 22 novembre…..à TRELISSAC. Qu’on se le dise !!!!

Par ailleurs, chaque année, une partie de la récolte de miel produit à la Gavinie est offerte à la cantine de TRELISSAC.

LA FOIRE APICOLE

La première foire au miel a eu lieu en février dernier (le jour de la ST VALENTIN) !! au centre culturel de TRELISSAC : stands d’apiculteurs, concours de miels, stands d’artisans, dégustation de pâtisseries, brocante apicole, hydromel….

L’essai fut très concluant et nous incite à renouveler l’expérience.

abreuvoir_abeilles

LE FRELON ASIATIQUE

nids_de_frelons_2007Depuis 2006, l’alerte « frelon asiatique » est lancée sur le département de la DORDOGNE.

L’Abeille Périgordine a très tôt pris conscience de ce fléau, arrivé sur les terres du Sud OUEST par du fret de produits d’importation.

Au travers de notre revue, par le biais du rucher école et en partenariat avec APIDOR, filière apicole départementale, nous avons à cœur d’informer « tout un chacun » sur la nocivité de cet insecte qui ne connaît aucun prédateur, puisqu’il n’est pas lui-même « autochtone ».

Le frelon asiatique est lui-même un danger pour l’abeille et donc au-delà pour l’écosystème.

N’hésitez pas à nous contacter pour savoir quoi faire !

LA REVUE

Un comité de rédaction rédige et met en forme une revue trimestrielle diffusée aux adhérents et abonnés : bilan des activités syndicales, conseils pour le rucher, informations générales sur l’apiculture, fiches techniques bricolage, recettes, revue de presse, fiche botaniques, etc.

Ce site utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site et pour nos statistiques de visite. Aucune information personnelle n'y est stockée. En savoir plus sur les Cookies et comment les supprimer Cliquez ici.
Ce que dit la CNIL sur le RGPD